Actualités viticoles

Fête de la Gastronomie Le vin est-il vraiment de la fête ?

Publié le jeudi 22 septembre 2011 - 09h31

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Lorsqu’on demande au site internet de la fête de la Gastronomie de faire une recherche sur le mot « vin », il répond que ce mot n’existe pas ! Le vin ne serait-il pas invité aux festivités ?

Fête de la Gastronomie : le vin est-il vraiment de la fête ? © P. ROY

Fête de la Gastronomie : le vin est-il vraiment de la fête ? © P. ROY

Ce 23 septembre, les médias se font largement l'écho de la première fête de la Gastronomie, organisée sur toute la France. 3 984 événements sont programmés. Un certain nombre d’entre eux est à l’initiative de viticulteurs, d’organisations interprofessionnelles viticoles, de syndicats…

Pour connaître le détail de ces opérations, il suffit de consulter le site internet de la fête de la Gastronomie où on peut effectuer une recherche à partir de mots clés. Pourtant, lorsqu’on tape le mot « vin » dans le moteur de recherche, la réponse est « pas de résultat pour vin ».

Le vin fait-il vraiment partie de la gastronomie française ? Impliqué dans le comité de pilotage de cette fête, en tant que maître restaurateur, Daniel-Etienne Defaix, avant tout vigneron à Chablis (Yonne), reconnaît avoir dû peser de tout son poids « pour qu’on ne sépare pas le vin de la gastronomie. Il faut que nous soyons, nous viticulteurs, les artisans de notre autodéfense », reconnaît-il.

De son côté, l’association Vin & société a incité la filière à inscrire des opérations dans le cadre de cette fête, afin que le vin soit bien présent.

« Nous avons suivi les préparatifs, mais ils se sont faits dans l’urgence, si bien que nous n’avons pas eu le temps de mettre au point une opération nationale, précise Marie-Christine Tarby, présidente de l’association. Le vin est présent un peu partout, mais en accompagnement de repas gastronomiques. Il est tellement intégré que sa présence va de soi et qu’il apparaît rarement isolément. » Le vin n’a donc pas été banni de la fête.

Vin & société fera un bilan de cette première édition, afin de voir s’il faut agir différemment l’année prochaine. « Nous en parlerons avec les organisateurs, conclut Marie-Christine Tarby. Notre filière doit rester très vigilante à ce que le vin apparaisse suffisamment et ne soit pas dilué parmi les autres produits. »

F. J.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin