Actualités viticoles

Femmes du vin 89 vigneronnes réunies à Paris

Publié le mardi 19 mai 2015 - 16h30

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Mots-clés :

Au théâtre des Folies-Bergères, à Paris, ce n’était pas que froufrous et plumes en ce lundi 18 mai. Le Cercle des femmes de vin organisait Les Folies vigneronnes pour parler vin et affaires. Une première pour cette association.

Les Folies vigneronnes ont réuni 89 femmes viticultrices aux Folies bergères, à Paris, le 18 mai 2015.

Les Folies vigneronnes ont réuni 89 femmes viticultrices aux Folies bergères, à Paris, le 18 mai 2015.

Boa en plumes, bibi sur la tête, Pascale Rivière, du domaine La Jasse Castel, à Montpeyroux, dans l’Hérault, est très en beauté. La présidente des Vinifilles, l’association des femmes vigneronnes du Languedoc-Roussillon, a vu son projet prendre vie. « Tout est parti d’une proposition du patron des Sardignac, le bar à vin qui se trouve en face des Folies Bergères, raconte-t-elle. Il m’avait mis en tête le fait de venir dans ce lieu parisien mythique pour présenter mes vins. J’ai trouvé l’idée excellente et j’en ai fait profiter mes consœurs ! »

Les Folies vigneronnes ont ainsi regroupé, pour la première fois, les neuf associations de femmes viticultrices du Cercle des femmes du vin pour rencontrer les professionnels, cavistes et restaurateurs franciliens. Lundi 18 mai, les Folies Bergères ont accueilli 89 vigneronnes venues avec leurs vins dans une ambiance très professionnelle et un brin cabaret.

« NOUS DÉFENDONS LE VIN AVEC DES VOIX DE FEMMES »

Pascale Rivière (avec le chapeau), entourée de ses consœurs du Languedoc-Roussillon, aux Folies vigneronnes, lundi 18 mai, à Paris. © E.-A. JODIER« Nous sommes là pour montrer une autre image de la viticulture, poursuit Pascale Rivière. Les femmes travaillent à la vigne depuis toujours mais ne se mettent pas forcément en avant. » Pourtant, elles sont d’excellentes ambassadrices pour un produit qu’elles estiment menacé. « Nous défendons l’image du vin avec des voix de femmes », confie la viticultrice.

À l’étage, les Eléonores de Provence ont installé leurs rosés bien frais. Valérie Rousselle, la toute nouvelle présidente du Cercle Femmes de vin et viticultrice au Château Roubine, en Côtes de Provence, finit de planter le décor et se réjouit de cette belle solidarité féminine. « Bientôt, nous accueillerons l’association des femmes vigneronnes de Loire. Ainsi, avec dix associations qui représentent tout le vignoble, nous aurons un certain poids. Même politique ! », déclare celle qui rêve de mêler diplomatie et élégance pour défendre le vin. 

Mais, pour l’instant, l’heure est aux rencontres et aux affaires. « Notre idée était de créer un véritable événement, un peu comme une fête du vin au féminin, déclare Valérie Rousselle. Et pourquoi pas renouveler l’opération dans un lieu atypique à l’export l’année prochaine ! » Destination les États-Unis et bientôt l’Asie pour ces viticultrices qui voient loin.

Emilie-Anne Jodier
La Vigne  - Vitisphere

Ces articles peuvent également vous intéresser

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin