Actualités viticoles

Exportations  Les effervescents en grande forme

Publié le jeudi 29 janvier 2015 - 11h13

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

FranceAgriMer a compilé les chiffres de nos exportations sur les onze premiers mois de l’année 2014. Les champagnes et les autres effervescents sont en nette hausse, en volume comme en valeur, contrairement aux AOC tranquilles. Pour l’ensemble des vins français, les ventes sont en léger recul.

Les effervescents français progressent à l’export par rapport à 2013 selon les chiffres des onze premiers mois de 2014. ©C. WATIER

Les effervescents français progressent à l’export par rapport à 2013 selon les chiffres des onze premiers mois de 2014. ©C. WATIER

Le champagne et les autres effervescents français sont à la fête sur les marchés extérieurs. Ces vins sont le seul segment de l’offre nationale dont les exportations ont progressé durant les onze premiers mois de l’année dernière par rapport aux onze premiers mois de 2013.

LES BULLES PROGRESSENT À L’EXPORT

Les ventes de champagne ont rapporté 2,16 milliards d’euros, un chiffre en hausse de 8 %. Elles représentent presque un tiers de la valeur des exportations françaises de vins (31 %). En volume, elles s’élèvent à 930.000 hl, soit 124 millions de bouteilles, en progression de 5 %.

Le reste des effervescents français, dont la part de marché est nettement inférieure, suit la même tendance. Le volume s’élève à 560.000 hl, soit 75 millions de bouteilles (+4 %) pour une valeur de 220 millions d’euros, soit une hausse de 9 %. « Les vins effervescents hors champagne continuent leur développement après plus de dix ans de croissance », note FranceAgriMer, à l’origine de ce bilan issu des statistiques des douanes.

LES TRANQUILLES RECULENT

À l’inverse de ce segment pétillant, celui des AOC tranquilles recule en volume comme en valeur. Le volume exporté s’élève à 4,94 millions d’hl, en baisse de 7 %, et la valeur chute de 10 % pour atteindre 3,37 milliards d’euros. « Sur la période considérée, les exportations de ces vins chutent de plus de 360.000 hl par rapport à l’année passée, quand d’autres catégories voient leurs volumes exportés progresser et ainsi compenser cette baisse, souligne FranceAgriMer. La part des exportations de vins tranquilles AOP dans la valeur dégagée par l’ensemble des exportations françaises de vins est de 48 %, soit quatre points de moins qu’en 2013. »

Pour l’ensemble de l’offre française, les exportations s’élèvent à 13,2 millions d’hl pour un chiffre d’affaires de 7,04 milliards d’euros, un volume et une valeur en baisse de 2 % par rapport aux onze premiers mois de l’année 2013. Ce chiffre d’affaires représente le troisième meilleur résultat du secteur depuis l’an 2000 au moins.

Bertrand Collard
La Vigne - Vitisphere

Ces articles peuvent également vous intéresser

Aides à la restructuration 
C’est bientôt terminé pour les plantations nouvelles

Publié le 25 février 2015

Aides à l’investissement 
C’est fini pour cette année

Publié le 20 février 2015

Exportations
Une année 2014 « compliquée »

Publié le 11 février 2015

Œnotourisme
La Champagne accueille le pôle d’excellence

Publié le 26 janvier 2015

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin