Actualités viticoles

Exportations  Bonnes perspectives aux États-Unis

Publié le vendredi 21 novembre 2014 - 15h35

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

FranceAgriMer a analysé les chiffres des exportations de vins tranquilles et effervescents pour les huit premiers mois de l’année. Les États-Unis pourraient bien devenir notre premier client en valeur en 2014.

Les États-Unis sont en passe de devenir le premier client en valeur à l’export pour les vins français. © PHOTONONSTOP

Les États-Unis sont en passe de devenir le premier client en valeur à l’export pour les vins français. © PHOTONONSTOP

Le Royaume-Uni, longtemps premier marché en valeur pour les vins français, est en passe d’être supplanté par les États-Unis selon FranceAgriMer. Sur les huit premiers mois de l’année, la valeur de nos exportations vers le Royaume-Uni s’est élevée à 658 millions d’euros (contre 803 millions d’euros pour la même période l’année passée). Les États-Unis, eux, ont atteint 674 millions d’euros (contre 668 millions d’euros sur la même période en 2013). Soit 16 millions d’euros de mieux.

C’est également une destination plus valorisante. En effet, si le marché américain n’absorbe que 8 % des expéditions françaises de janvier à août 2014, il représente 14 % de leur valeur. Dans le même temps, le Royaume-Uni représente 14 % des exportations, aussi bien en volume qu’en valeur.

Le sursaut du marché américain peut s’expliquer, en partie, par une promotion plus efficace. La Commission européenne note en effet une forte croissance des exportations de l’Union européenne vers les pays tiers qu’elle attribue aux programmes de promotions lancés en 2009.

DES EXPORTATIONS EN RECUL

À FranceAgriMer, on ajoute que le marché américain est en pleine croissance. La consommation de vin y augmente, contrairement à l’Europe.

Dans son analyse des dernières statistiques, FranceAgriMer relève également que les expéditions vers la Chine sont toujours en légère, mais constante, baisse depuis 2012, avec 8 % des volumes mais seulement 6 % en valeur.

Plus généralement, le recul des exportations de vins et spiritueux français se poursuit. En volume, elles s’élèvent à 9,22 millions d’hectolitres pour les huit premiers mois de 2014 contre 9,34 millions en 2013. En valeur, la France a engrangé 4,66 milliards contre 4,83 milliards d’euros à la même époque l’an passé.

Les vins AOP tranquilles tirent les chiffres vers le bas, avec 3,43 millions d’hectolitres expédiés entre janvier et août 2014 (soit - 6 % que sur la même période en 2013) pour un montant de 2,31 milliards d’euros (- 12 %).

Emilie-Anne Jodier La Vigne-Vitisphere

Ces articles peuvent également vous intéresser

FranceAgriMer
Des volumes de vin disponibles stables

Publié le 19 décembre 2014

Assurance récolte
Pas de contrat socle avant 2016

Publié le 18 décembre 2014

FranceAgriMer
Nouveau site pour l’Observatoire de la viticulture

Publié le 08 décembre 2014

Autorisation de plantations
Vers la dématérialisation

Publié le 20 novembre 2014

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin