Actualités viticoles

Explosion à Marcoule Un vigneron raconte

Publié le mardi 13 septembre 2011 - 11h47

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Une explosion dans un four servant à recycler des déchets faiblement radioactifs sur le site nucléaire de Marcoule (Gard) a fait un mort et quatre blessés, lundi 12 septembre. Sur son blog, un vigneron de Codolet raconte comment il a vécu cette sale journée…

Alors que les images de Fukushima sont encore dans tous les esprits, l’accident qui s’est produit hier, dans le Gard, a réveillé les craintes liées à une catastrophe nucléaire.

Fabrice Saut, viticulteur à Codolet, est en pleine vendange lorsqu’il entend les sirènes du site de Marcoule. Sur le moment, lui et son équipe ne pensent pas au pire… Mais quand son frère l’appelle sur son portable et l’informe qu’il faut « rentrer au plus vite » car il y a eu une explosion dans un four de retraitement de déchets nucléaires, un vent de panique gagne tous les vendangeurs…

Quart d’heure par quart d’heure, notre viticulteur-blogueur raconte cette après-midi de grosse frayeur jusqu’à la levée des inquiétudes, en fin de journée, quand les autorités ont confirmé qu’il n’y avait aucune fuite radioactive.

A lire sur le blog de Fabrice Saut.

Contacté par « La Vigne », notre homme a repris ses vendanges, mais il n’est pas près d’oublier ce millésime 2011…

Rappel des faits

La déflagration s’est produite vers midi sur l’installation Centraco à Codolet, dans un bâtiment contenant un four de fusion de déchets métalliques mis en service en 1999. L’incendie déclenché a été maîtrisé peu après 13 h et l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a mis fin à son plan d’urgence vers 16 h.

Un salarié de fonderie qui se trouvait à proximité du four est mort. Parmi les blessés, un homme brûlé à 80 % a été évacué par hélicoptère au CHU de Montpellier, où il était dans le coma en début de soirée. Les trois autres ont été hospitalisés. Les mesures de confinement des personnels de la Socodei et du CEA ont été levées dans l’après-midi et la circulation rétablie sur le site.

Aucune mesure de protection de la population n’a été prise mais des écoles ont pris l’initiative de confiner temporairement leurs élèves et la panique s’est emparée un temps d’un village voisin, dont les habitants ont entendu la sirène qui a retenti à l’intérieur du site après l’accident.

Avec AFP

A. A.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Recensement agricole 2010
Moins de vignerons mais des exploitations plus grandes

Publié le 15 septembre 2011

Obstacle à l’inspection du travail
Du sursis pour Philippe Vergnes

Publié le 12 septembre 2011

Vendanges
Premiers coups de sécateurs dans le Roussillon

Publié le 04 août 2011

Cahors
Cinquante et un vignerons très remontés contre leur syndicat

Publié le 19 mai 2011

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin