Actualités viticoles

Etat du vignoble Les premiers foyers de botrytis sont visibles

Publié le vendredi 12 août 2011 - 10h26

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Suite aux pluies de cet été, dans beaucoup de régions, les viticulteurs et les techniciens observent les premières attaques de pourriture grise.

Etat du vignoble : les premiers foyers de botrytis sont visibles. © CHAMBRE D'AGRICULTURE D'ALSACE

Etat du vignoble : les premiers foyers de botrytis sont visibles. © CHAMBRE D'AGRICULTURE D'ALSACE

Suite aux pluies de cet été, dans beaucoup de régions, les viticulteurs et les techniciens observent les premières attaques de pourriture grise.

En Champagne, le champignon a commencé à s’exprimer dans le courant de la première semaine d’août. « Il se stabilise, voire progresse de manière modérée. Il n’y a rien d’alarmant compte tenu du niveau de maturation actuel. Dans quinze jours nous serons en vendanges. Mais l’ennemi a pris ses quartiers. Il doit être sous surveillance », précise Laurent Panigai, du CIVC.

Actuellement, 7 à 8 % des grappes sont touchées, avec moins de 1 % des baies atteintes par grappes. « Mais dans certaines parcelles, il y a ponctuellement des grappes très attaquées qui ne pourront pas être récoltées », reconnaît Laurent Panigai.

En cause : la pluviométrie de cet été, associée à des températures favorables à la pourriture grise. Sans compter une augmentation importante du poids des grappes. « La première semaine d’août, nous avons constaté une augmentation de 20 à 30 g. Cela fragilise les pellicules, ce qui accroît la sensibilité au botrytis », explique Laurent Panigai.

Les quelques pertes de récolte occasionnée par le champignon seront donc compensées par l’augmentation du poids des grappes.

En Alsace, le Bulletin d’information des chambres d’agriculture, « De Vigne en cave », du 8 août, signale également les premiers foyers de pourriture. Ils sont issus le plus souvent des résidus de floraison. « Les observations rapportent à ce jour une pression botrytis bien présente et à surveiller », soulèvent les techniciens.

En Aquitaine, le BSV du 9 août signale de faibles attaques sur grappes sur les cépages blancs en Dordogne. Il rapporte aussi la présence de quelques grappes attaquées sur une parcelle de référence à Coubeyrac, en Gironde.

Dans le Vaucluse, le bulletin Agrométéo édité par la chambre d’agriculture et le Cirame note la présence de foyers dans les parcelles très vigoureuses où les grappes sont compactes. Même chose dans les Côtes du Rhône Nord.

C. S.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Recherche 
Le génome de la pourriture grise décrypté

Publié le 26 août 2011

Orages 
Quelques dégâts de grêle en Loire-Atlantique

Publié le 25 août 2011

Œnotourisme
Sancerre s'active pour accueillir des touristes lors des vendanges

Publié le 09 août 2011

Intempéries
Un violent orage de grêle dans les Pyrénées-Orientales

Publié le 08 août 2011

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin