Actualités viticoles

Entre-deux-Mers  Égalité économique entre bio et conventionnel

Publié le vendredi 10 octobre 2014 - 09h29

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Mots-clés :

,

Selon une étude de l’ISVV portant sur des exploitations dans l’Entre-deux-Mers, il n’est pas plus rentable de produire en bio qu’en conventionnel. Mais pas moins non plus.

Dans son dernier numéro, l’« Union girondine » publie les résultats d’une étude de l’ISVV Bordeaux Agro Sciences comparant la rentabilité de la viticulture biologique à celle de la viticulture conventionnelle.

Sans surprise, les viticulteurs bio « produisent avec des coûts supérieurs de 25 à 30 % par rapport aux viticulteurs conventionnels », notent Hélène Samie et Bernard Del’homme, les auteurs de l’étude. Et ce, aussi bien en ce qui concerne la production à la vigne que le conditionnement et la commercialisation. Le seul poste de dépense inférieur à la viticulture conventionnel étant celui des traitements.

UN PANEL RESTREINT

Par ailleurs, les coûts de commercialisation assez élevés en bio grignotent la valeur ajoutée apportée par la vente de ces vins, pour lesquels les producteurs obtiennent, dans la majorité des cas, des prix supérieurs.

L’étude en conclut que, pour ces exploitations de l’Entre-deux-Mers, « produire en bio n’est pas une garantie de résultat positif et supérieur au conventionnel. Mais ce n’est pas non plus une impasse conduisant à une performance moindre ».

L’étude porte sur un petit échantillon : huit exploitations en biologique, sept en conventionnel. De ce fait, les auteurs se gardent bien d’en tirer une règle générale. Mais ils apportent un nouvel éclairage sur le débat de l’intérêt du bio.

Émilie-Anne Jodier

Ces articles peuvent également vous intéresser

Vins bio 
La filière voit la vie en vert

Publié le 14 octobre 2014

Languedoc-Roussillon
Les bios appellent à lutter contre la flavescence dorée

Publié le 04 avril 2014

Communication 
Faugères capitalise sur son engagement bio

Publié le 06 mars 2014

Bourgogne
Les bios inquiets face à la perspective des 4 kg/ha et par an de cuivre

Publié le 07 février 2014

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin