Actualités viticoles

Enrichissement  L’IGP Pays d’Oc s’allie au lobby des moûts concentrés

Publié le lundi 02 juin 2014 - 16h17

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

L’IGP des Pays d’Oc fait alliance avec les producteurs européens de moûts concentrés pour obtenir le retour des aides européennes à l’enrichissement. Ensemble, ils vont engager une action devant la Cour européenne de justice pour distorsion de concurrence.

Le syndicat des producteurs de vin de Pays d’Oc ne désarme pas dans son combat pour rétablir l’aide européenne aux moûts concentrés (MC) et moûts concentrés rectifiés (MCR) supprimée depuis les vendanges 2012. Il vient de faire alliance avec Must, lobby européen qui regroupe les principaux producteurs de MC et de MCR.

Les deux organisations ont mandaté le cabinet d’avocats international Tonon et Ferrari, dont l’expertise juridique démontre la distorsion de concurrence subie par les utilisateurs de moûts concentrés liée à la réglementation sur l’enrichissement. S’appuyant sur cette expertise, Must et Pays d’Oc vont engager une action devant la Cour européenne de justice pour distorsion de concurrence.

TRANSPARENCE

Dans un communiqué commun publié lundi 2 juin, ces deux alliés dénoncent le déséquilibre des coûts entre le moût de raisins et le saccharose qui s’est installé en Europe, « avec le consentement tacite de la Commission européenne, qui n’est pas allée au bout de la réforme de l’OCM ».

Autre argument invoqué : la transparence vis-à-vis du consommateur. « Aucun consommateur n’est conscient de la présence de saccharose dans les vins allemands, français ou anglais. Où est la fameuse transparence, prônée par la Commission européenne et ses politiques agroalimentaires de signes de qualité ? » s’interroge Marco Bertagni, PDG de Bertagni Consulting, la société qui gère la communication de Must.

DES VINS « EXCLUSIVEMENT » À BASE DE RAISINS

« Nous souhaitons que les aides aux MC et MCR soient réintroduites afin de permettre à nos vins, dans les vignobles du sud de l’Europe bénéficiant d’un ensoleillement exceptionnel, de pouvoir continuer à répondre à la définition de l’OIV, c’est-à-dire exclusivement réalisés à base de raisins », ajoute Jacques Gravegeal, président de l’ODG Pays d’Oc.

Must et l’ODG Pays d’OC feront à nouveau entendre leur voix lors de l’assemblée générale de Must, organisée à Rome le 27 juin prochain.

Must regroupe FederMosti pour l’Italie, Aemzu pour l’Espagne, Grap’Sud pour la France et Evoiki pour la Grèce. Ce lobby représente 80 % de la production européenne de MC et MCR.

Michèle Trévoux

Ces articles peuvent également vous intéresser

Enrichissement
Des mesures d’accompagnement à l’étude

Publié le 27 juin 2014

Enrichissement 
Stéphane Le Foll promet du nouveau le 26 juin

Publié le 19 juin 2014

Languedoc
Poussée de fièvre à propos de l’aide à l’enrichissement

Publié le 17 juin 2014

Responsabilité sociétale
Inter Oc présente des outils pratiques pour ses membres

Publié le 17 juin 2014

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin