Actualités viticoles

Enrichissement Des mesures d’accompagnement à l’étude

Publié le vendredi 27 juin 2014 - 17h32

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Mots-clés :

,

,

Le ministre de l'Agriculture a annoncé, le 26 juin, aux représentants de la filière viticole que des aides financières seraient accordées aux entreprises fragilisées par la différence de coût entre le sucre et les moûts concentrés et les moûts concentrés rectifiés. Sans en préciser  ni le montant ni les modalités d'attribution.

Le ministre Stéphane Le Foll a rencontré, le 26 juin, les représentants de la filière viticole. Différents points d’actualité ont été débattus, dont l’enrichissement par moûts concentrés (MC) et moûts concentrés rectifiés (MCR), qui pose un problème depuis la suppression de l’aide européenne.

Pour les prochaines vendanges, le ministre a rappelé que la réglementation européenne ne permettait pas l’attribution d’une aide nationale à l’utilisation des MC et MCR. Cependant, il a annoncé que des soutiens financiers pourraient être accordés aux entreprises – coopératives comme caves particulières – qui ont été fragilisées par la différence de coût entre le saccharose et les MC/MCR, ou pour celles qui ont beaucoup investi.

Comment les entreprises justifieront-elles qu’elles ont été fragilisées ? À quelles aides pourront-elles prétendre ? Aucune réponse précise à ces questions pour le moment.

Dans une interview publiée aujourd’hui par le Midi Libre, Stéphane Le Foll précise qu’il « souhaite qu’à partir d’audits techniques et financiers, tous les outils à notre disposition pour accompagner les entreprises soient mobilisés ». Il indique également qu’il va « mettre en place un dispositif d’aide à la trésorerie pour les entreprises agricoles en difficulté, via le fonds d’allégement des charges ».

« Nous attendons de connaître les critères d’attribution de ces aides, qui devraient être précisés courant juillet. J’ai déjà insisté auprès du ministre pour que la procédure ne soit pas une usine à gaz », a confié Jérôme Despey, à l’issue de cette réunion.

Pour l’avenir, le ministre s’est engagé « à porter auprès de la Commission européenne des propositions d’évolution de la réglementation européenne, tant sur le rétablissement de l’aide aux moûts concentrés que, le cas échéant, sur une évolution de l’encadrement réglementaire des techniques d’enrichissement des vins, qui touchent à la question sensible de la définition du produit et de l’étiquetage », indique un communiqué du ministère précisant qu’une issue favorable ne serait de toutes façons pas possible avant 2015.

Michèle Trévoux

Ces articles peuvent également vous intéresser

Enrichissement 
Stéphane Le Foll promet du nouveau le 26 juin

Publié le 19 juin 2014

Languedoc
Poussée de fièvre à propos de l’aide à l’enrichissement

Publié le 17 juin 2014

Congrès des vins IGP
L’enrichissement crispe les esprits

Publié le 13 juin 2014

Enrichissement 
L’IGP Pays d’Oc s’allie au lobby des moûts concentrés

Publié le 02 juin 2014

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin