Actualités viticoles

Enquête Un Français sur trois consomme des vins bios

Publié le mardi 15 octobre 2013 - 15h26

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Aujourd’hui, 33 % des Français déclarent boire du vin bio régulièrement ou de temps en temps. Le profil type de ces consommateurs ? Majoritairement des hommes de plus de 45 ans, amateurs de vin. De catégorie sociale plutôt élevée et relativement diplômés, ils sont très sensibilisés à l’environnement et au bio.

De gauche à droite : Patrick Guiraud, président de Sudvinbio, Alexandra Fottorino, chef des ventes au Repaire de Bacchus, Christian Leperchois, président de la commission Millésime bio, et Christelle Craplet, chargée d’études chez Ipsos. © C. STEF

De gauche à droite : Patrick Guiraud, président de Sudvinbio, Alexandra Fottorino, chef des ventes au Repaire de Bacchus, Christian Leperchois, président de la commission Millésime bio, et Christelle Craplet, chargée d’études chez Ipsos. © C. STEF

Un français sur trois (33 %) déclare consommer du vin bio régulièrement ou de temps en temps. « Cette proportion est dans la même lignée que celle obtenue en 2011 lors d’une précédente enquête », a expliqué Christelle Craplet, du cabinet Ipsos, lors de la présentation des résultats d’une enquête réalisée par son institut à la demande de Sudvinbio, l’association interprofessionnelle des vins biologiques du Languedoc-Roussillon, le 15 octobre.

Les Français dépensent en moyenne 8,70 euros pour une bouteille de vin bio pour leur consommation de tous les jours (contre 6,90 euros pour une bouteille de vin conventionnel) et 15,20 euros pour une bouteille de vin bio qu’ils vont offrir (contre 14 euros pour une bouteille de vin conventionnel).

Les motivations d’achat des vins bios ? Comme pour les vins conventionnels, l’origine (région ou pays de production) reste le premier critère. Mais la préservation de l’environnement est primordiale et arrive en deuxième position.

Les jeunes sensibles au au bio

L’enquête d’Ipsos a également permis de dresser le profil type du consommateur régulier de vin bio. Comme pour les vins conventionnels, il s’agit majoritairement d’hommes de plus de 45 ans, amateurs de vins. Mais ils sont davantage issus de catégories sociales aisées et sont plus diplômés. Ils ont donc un profil un peu plus élitiste. Ils sont très sensibilisés au respect de l’environnement et au bio.

Les jeunes de 18 à 24 ans, peu présents chez les consommateurs réguliers de vin, représentent néanmoins 14 % des consommateurs de vins bios. Ils ont envie de découvrir de nouveaux produits et sont très sensibles aux arguments écologiques. « C’est un résultat encourageant pour l’avenir de la filière bio », note Christelle Craplet.

Quant aux femmes, qui représentent 44 % des consommateurs de vins bios, elles sont davantage attirées par le côté bio que par le vin en lui-même.

Cette étude a été réalisée par internet du 1er au 9 juillet 2013, auprès d’un échantillon de 2001 personnes âgées de 18 à 64 ans.

Christelle Stef

Ces articles peuvent également vous intéresser

Micro-trottoir
Les achats des Parisiens pendant les foires aux vins

Publié le 07 octobre 2013

Enquête antidumping chinoise
L’industrie vinicole somme l’Europe d’agir

Publié le 03 octobre 2013

Vins bios
Hausse de 15 % des ventes en 2012

Publié le 03 octobre 2013

Vin bio
Le marché passe de la pénurie à l'abondance

Publié le 30 septembre 2013

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin