Actualités viticoles

Enquête InterLoire-Ipsos Les bars à vins sont confiants dans l’avenir

Publié le mercredi 08 février 2012 - 15h49

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

À la demande d’InterLoire, Ipsos a réalisé une étude inédite sur les bars à vins. C’est un secteur en croissance, confiant dans l’avenir et toujours à la recherche de nouvelles références que les vignerons ont intérêt à travailler.

Enquête InterLoire-Ipsos : les bars à vins sont confiants dans l’avenir. © S. AUDRAS/REA

Enquête InterLoire-Ipsos : les bars à vins sont confiants dans l’avenir. © S. AUDRAS/REA

« On compte environ un millier de bars à vins en France, 150 à 200 à Paris et 750 à 850 en province. Ce chiffre est en croissance régulière », indique Egmont Labadie journaliste, et auteur de guides sur le sujet. C’est donc un marché à travailler pour les vignerons.

« C’est dans cet esprit que nous avons fait réaliser une enquête par Ipsos », précise Claire Duchêne, directrice marketing d’InterLoire.

InterLoire a présenté les résultats de cette enquête le 7 février au Salon des vins de Loire. Les auteurs de l’étude sont affirmatifs : « Les gérants de bars à vins sont confiants dans l’avenir. En ces temps de crise, c’est assez rare pour être souligné. »

Selon l’enquête, la majorité des gérants de bars à vins (57 %) considèrent que leur activité est en progression depuis ces deux dernières années. Près d’un tiers des gérants la juge stable (28 %), tandis que seuls 11 % la considèrent en diminution.

Pour les cinq prochaines années, la moitié des gérants estime que la fréquentation, tout comme le nombre d’établissements, va se développer (respectivement 51 % et 50 %).

Contrairement aux bars traditionnels, fréquentés surtout par des hommes, les bars à vin accueillent une clientèle mixte. Leur clientèle est aussi assez jeune, puisqu’elle est essentiellement constituée de personnes âgées de 30 à 45 ans. Ce sont, pour une bonne moitié, des amateurs de vins qui ne sont pas forcément spécialistes. Les « experts » ne représentent que 20 % de la clientèle. Tout autant que les néophytes.

Ces clients recherchent trois choses principalement : fréquenter un lieu convivial, déguster des vins de qualité et découvrir des nouveautés. Sur ce dernier point, les patrons de bars sont unanimes : la clé de leur réussite passe par l’innovation. À ce titre, plus de la moitié propose des soirées de dégustation pour faire connaître des vignerons et leurs vins.

Les bars à vin font leur sélection en visitant les domaines ou dans les salons professionnels. Côté région, le trio de tête des références est constitué des vins de la vallée du Rhône, de la Bourgogne et du Val de Loire.

Ipsos a réalisé son enquête après de cent gérants de bars à vin, par téléphone, du 29 novembre au 7 décembre 2011.

P. T.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Marché du vrac
L'AOC Saint-Nicolas-de-Bourgueil en hausse

Publié le 16 février 2012

Côtes du Rhône
Assurance récolte à prix négocié

Publié le 08 février 2012

Droits de plantation 
Bruno Le Maire a bon espoir d’obtenir leur maintien

Publié le 20 janvier 2012

Négoce
Castel s'impose dans le Val de Loire

Publié le 20 janvier 2012

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin