Actualités viticoles

Effervescents Le marché mondial des bulles pétille

Publié le jeudi 26 décembre 2013 - 14h23

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

En dix ans, les échanges de vins effervescents ont augmenté de 80 % en volume. Les chiffres collectés par FranceAgriMer montrent que ce marché s’internationalise, mais reste toujours concentré sur l’Europe.

Selon les experts de FranceAgriMer, le marché mondial des vins effervescents exportés est évalué à 4,16 milliards d’euros en 2012. © C. WATIER

Selon les experts de FranceAgriMer, le marché mondial des vins effervescents exportés est évalué à 4,16 milliards d’euros en 2012. © C. WATIER

FranceAgriMer a réalisé une étude sur le marché mondial des vins effervescents. Les résultats montrent que les bulles se sont beaucoup développées ces dix dernières années. Bien qu’elles ne représentent que 7 % du total des vins produits dans le monde, en 2011, elles ont vu leur production augmenter de près de 8 % par rapport à la moyenne quinquennales 2006-2010. Dans le même temps, la croissance des échanges a explosé : les exportations mondiales de vins effervescents ont augmenté de 80 % en dix ans.

L’analyse par pays producteurs montre des évolutions en termes de parts de marché (PDM) très différentes d’un pays à l’autre : sur les dix dernières années, l’Italie a gagné 4 % de PDM en volume et 6 % en valeur. Dans le même temps, la France a perdu respectivement 10 % et 13 %. Reste que les exportations italiennes, comme espagnoles, sont moins bien valorisées que les nôtres, tirées par le champagne.

Selon les experts de FranceAgriMer, le marché mondial des vins effervescents exportés est évalué à 4,16 milliards d’euros en 2012. La France s’en accapare 60 % grâce au champagne. Cette appellation représente 92 % de la valeur du total de nos exportations d’effervescents.

L'Espagne a doublé sa production

Autre enseignement de l’étude de FranceAgriMer : le podium des trois plus gros pays producteurs de vins à bulles a évolué. La France est toujours en première position (550 millions de cols en 2011), suivie par l’Italie (400 millions de cols), mais l’Espagne est désormais en troisième position. Sa production a plus que doublé en dix ans. Avec un total de 340 millions de cols, elle a ainsi dépassé l’Allemagne (320 millions de cols).

L’analyse des marchés de consommation de vins effervescents montre des profils de consommateurs très différents d’un pays à l’autre. L’Allemagne est le plus gros importateur en volume mais le troisième en valeur. Les bulles les plus présentes sur ce marché sont les vins pétillants italiens puis espagnols.

À l’inverse, le Royaume-Uni est le premier en valeur et le deuxième en volume. Sur ce marché, anciennement dominé par la France et l’Italie, on voit émerger de plus en plus des vins d’Espagne et d’Australie. Aux États-Unis (troisième importateur en volume et deuxième en valeur), on note une forte progression des vins italiens avec + 60 % par rapport à la moyenne 2007-2011.

Aurélia Autexier

Ces articles peuvent également vous intéresser

Champagne 
La machine à vendanger avance

Publié le 21 janvier 2014

Champagne
Un chiffre d'affaires stable malgré la baisse des ventes

Publié le 16 janvier 2014

Unesco
Des vignobles français proposés au patrimoine mondial

Publié le 14 janvier 2014

Champagne
Une œuvre de Jeff Koons étreint un Dom Pérignon

Publié le 05 décembre 2013

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin