Actualités viticoles

Ecophyto 2  Un plan mal accueilli

Publié le vendredi 30 octobre 2015 - 16h03

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Mots-clés :

,

Le plan Ecophyto entre dans sa seconde phase. Présenté le 26 octobre par le gouvernement, il est taxé de « choc de complication » par Coop de France, alors que la FNSEA dénonce des « postures idéologiques ».

Les professionnels reprochent, notamment, au plan Ecophyto 2 sa complexité technocratique. © C.WATIER

Les professionnels reprochent, notamment, au plan Ecophyto 2 sa complexité technocratique. © C.WATIER

Présenté par le gouvernement le 26 octobre, le plan Ecophyto 2 enterre l’objectif de réduction de 50 % de l’utilisation de phytos pour 2018. Désormais, le cap est une diminution de 25 % des épandages pour 2020 et de 50 % « à l’horizon » 2025. Le premier palier devant être atteint par « la diffusion des solutions actuellement disponibles », et le second par « des mutations profondes des systèmes de production ».

LES DISTRIBUTEURS MIS À CONTRIBUTION

Pour atteindre ces objectifs, le gouvernement compte mettre les distributeurs de produits phyto à contribution. En application de la loi d’Avenir pour l’agriculture (adoptée l’an dernier), des certificats d’économie de produits phytopharmaceutiques (CEPP) vont être lancés à titre expérimental dès le 1er juillet 2016. Les distributeurs s’engageront à réduire de 20 % leurs doses phyto vendues sur cinq ans par rapport à la précédente moyenne quinquennale, avec une pénalité si l’objectif n’est pas atteint.

C’est là que le bât blesse. « Le dispositif d’expérimentation des CEPP, annoncé sans concertation avec les principaux intéressés, est d’une invraisemblable complexité technocratique », dénonce Coop de France, qui parle de « choc de complication » dans un communiqué du 29 octobre.

La veille, la FNSEA dénonçait un « nouveau plan concerté entre les administrations, des ministres de l’Environnement et de l’Agriculture, [qui] porte les stigmates de l’idéologie plus que la réalité du terrain […]. Aller toujours au-delà des contraintes européennes, faire toujours mieux et plus vite là où nos concurrents testent et observent avant de décider, ce n’est pas une politique, ce sont des postures idéologiques ».
Le même jour, lors du congrès des pépiniéristes, Bernard Nadal, président de l’IFV, a ironisé : « On avait Ecophyto 1, maintenant on a le 2. On nous supprime les molécules. Plus on va nous mettre des molécules douces (c’est comme cela que je les appelle), plus il va apparaître de maladies […]. Quand on essaye de mettre un minimum de traitement, des choses passent au travers et on en trouve d’autres… »

LA VALIDITÉ DU CERTIPHYTO RÉDUITE

Par ailleurs, le gouvernement annonce que la durée de validité du Certiphyto passe de dix à cinq ans, l’examen de réévaluation devant suivre « une modalité simplifiée ».
Sans les détailler, il annonce également :
– des « incitations » à l’investissement dans des matériels performants et des techniques innovantes (désherbage mécanique, agents de biocontrôle) ;
– la création de référentiels phyto par filière et région (avec un encouragement pour le développement de l’agriculture biologique et des démarches environnementales certifiées) ;
– la refonte des Bulletins de santé du végétal « afin d’en renforcer la capacité prédictive » ;
– la création d’un organisme de « phytopharmacovigilance » veillant, notamment, au retrait des substances dangereuses et à la prévention des importations illégales de phytos ;
– sans oublier la définition d’une feuille de route nationale pour une recherche sur la réduction des intrants.

Lancée en 2008, à l’issue du Grenelle de l’environnement, la démarche Ecophyto a principalement abouti à la création du réseau Dephy, au lancement des BSV et à la mise en place de la formation obligatoire Certiphyto.

Cliquer ici pour accéder au rapport complet d’Ecophyto 2.

A. A. et B. C.
Vitisphere - La Vigne

Ces articles peuvent également vous intéresser

Phytosanitaires
« Pour un plan Ecophyto pragmatique »

Publié le 10 juin 2015

Pays nantais 
Un prototype de pulvé à panneaux cinq rangs

Publié le 06 mai 2015

Lutte antimildiou
Vivadour fait les comptes

Publié le 03 mars 2015

Plan Ecophyto
Lancement de la version 2

Publié le 02 février 2015

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin