Actualités viticoles

Eaux-de-vie de vin Le cognac conforte sa position

Publié le vendredi 17 janvier 2014 - 16h55

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Même si ventes ont enregistré une baisse de 4 % l’an dernier, la filière cognac se porte bien.

Les expéditions de cognac en 2013 ont porté sur 161,4 millions de bouteilles, ce qui représente un chiffre d’affaires de 2,4 milliards d’euros en progression de 0,2 %. Pour la deuxième année consécutive, le cognac maintient ainsi sa position de leader des exportations françaises pour les vins et spiritueux, a souligné Jean-Marc Morel, président du Bureau national interprofessionnel du cognac (BNIC), en présentant les chiffres de l’année 2013 à la presse.

Le coup de frein donné l’an dernier par les Chinois à leurs achats de cognac (-12 % en volume à 22,2 millions de cols) n’inquiète pas le BNIC. Le phénomène est considéré comme conjoncturel, lié d’une part au ralentissement du train de vie de l’État, d’autre part à la politique anticorruption lancée par le nouveau gouvernement.

À cela s’ajoute le nécessaire déstockage après plusieurs années d’achats très conséquents : les volumes expédiés vers l’Extrême-Orient ont en effet augmenté de 50 % pendant les cinq dernières années et de 120 % pendant les dix dernières. Mais la classe moyenne chinoise, la plus intéressée par la boisson de luxe que représente le cognac, continue de s’accroître.

Faible récolte en 2013

Pour les autres grands marchés du cognac, l’Alena (États-Unis, Canada et Mexique) voit ses expéditions progresser de 5,3 % en valeur, 2,1 % en volume, pour un chiffre d’affaires de 650 millions d’euros. Le marché européen, quant à lui, reste stable avec 43,1 millions de bouteilles et un chiffre d’affaires de 491,7 millions d’euros, soit une baisse de 5,3 % en volume et de 0,7 % en valeur. Le président du BNIC a souligné l’essor de nouveaux pays consommateurs en Afrique, notamment l’Afrique du Sud et le Nigeria, qui voient leurs importations progresser respectivement de 46 % et 16 %.

La récolte 2013 n’a pas été à la hauteur des attentes du fait d’un printemps pluvieux, des orages d’été et d’une maturation tardive. Elle est marquée par des rendements faibles, 104,74 hl/ha, et par un degré d’alcool également faible à 8,57°, l’un des deux taux les plus bas des vingt dernières années. Le rendement en alcool pur est estimé à 8,98 hl/ha, bien en deçà des 11,71 autorisés.

Myriam Guillemaud

Ces articles peuvent également vous intéresser

Exportations
La Chine réajuste son grand marché

Publié le 13 février 2014

Consommation de vin rouge
La Chine prend la tête

Publié le 29 janvier 2014

Cognac
Rémy Cointreau victime de l'austérité en Chine

Publié le 21 janvier 2014

Champagne
Un chiffre d'affaires stable malgré la baisse des ventes

Publié le 16 janvier 2014

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin