Actualités viticoles

Désherbage Le séneçon résiste au flazasulfuron

Publié le jeudi 26 février 2015 - 12h54

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

La résistance du séneçon aux herbicides inhibiteurs de l’ALS, famille dont fait partie le flazasulfuron (Katana), est confirmée au laboratoire.

La résistance du séneçon aux herbicides inhibiteurs de l’ALS est confirmée au laboratoire. C.WATIER

La résistance du séneçon aux herbicides inhibiteurs de l’ALS est confirmée au laboratoire. C.WATIER

Depuis 2009, plusieurs viticulteurs et techniciens constatent sur le terrain des dérives d’efficacité du flazasulfuron (Katana) sur le séneçon commun. C’est notamment le cas dans le Val de Loire, le Bordelais et le Beaujolais. Le verdict vient de tomber : il s’agit bien d’une résistance.

« Celle-ci vient d’être confirmée, en laboratoire, sur neuf échantillons de graines prélevés en 2014 dans des parcelles à problèmes. Du fait de ces populations résistantes, le séneçon commun peut se développer de façon aléatoire après un traitement au flazasulfuron si les conditions sont favorables à sa croissance », indique Emmanuel Archer, responsable du marché vigne chez Belchim Crop Protection, la firme qui commercialise le flazasulfuron.

EN ASSOCIATION AVEC D’AUTRES HERBICIDES

Celle-ci a donc mis en place des essais avec des associations de flazasulfuron et d’autres herbicides, afin de proposer des solutions. Dans l’attente des résultats, elle recommande aux viticulteurs de bien alterner les matières actives (mode d’action, spectre), afin de réduire le stock de graines présentes dans le sol.

Cette résistance du séneçon au flazasulfuron concerne tous les vignobles. Mais elle est beaucoup moins problématique que la résistance du ray-grass et de l’érigéron au glyphosate. « Le séneçon est une adventice peu concurrentielle. Et il est facilement contrôlable par les herbicides foliaires, notamment le glyphosate », note Emmanuel Archer.

Celui-ci rappelle que le flazasulfuron reste l’herbicide de prélevée qui possède le spectre le plus large et qui répond au plus grand nombre de situations en France.« Nous continuons à mener des actions de monitoring resistance sur diverses adventices afin de délivrer le meilleur conseil à nos clients », ajoute-t-il.

Christelle Stef

Ces articles peuvent également vous intéresser

Fongicides
Les résistances progressent, des produits reculent

Publié le 17 mars 2014

Résistance aux fongicides
Les recommandations de BASF Agro pour 2014

Publié le 08 janvier 2014

Plants de vigne
Premiers greffages avec le porte-greffe Némadex AB

Publié le 27 mars 2013

Résistances
Des restrictions pour les antioïdiums à base de QoI

Publié le 06 mars 2013

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin