Actualités viticoles

Dégâts de gel et de grêle  L’Inao assouplit les règles dans deux AOC

Publié le mercredi 24 octobre 2012 - 14h26

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Cette année, l’Inao accepte plus de manquants dans les parcelles en AOC Côtes de Provence et Coteaux varois en Provence victimes du gel hivernal ou de la grêle durant la saison. L’institut revoit également les règles d’assemblage pour les exploitations touchées. Pour régénérer les souches, il accepte la taille longue cet hiver, alors qu’en temps normal la taille courte s’impose.

« Nous avons anticipé », lance Pascal Laville, délégué territorial Sud-Est de l’Inao. Après les orages de grêle survenus les 27 mai et le 1er juillet dans le Var et les Bouches-du-Rhône, venant aggraver les conséquences du gel hivernal, les responsables professionnels des appellations Côtes de Provence et Coteaux varois en Provence ont réclamé des mesures dérogatoires aux règles de production de leurs AOC respectives. L’Inao en a pris trois.

Les deux appellations ont obtenu l’abaissement de 50 à 30 % de la proportion de cépages principaux dans leurs assemblages.

La seconde dérogation ne s’applique qu’à l’AOC Côtes de Provence. Le cahier des charges prévoit une baisse du rendement autorisé au-delà de 20 % de manquants, à hauteur du pourcentage de manquants. Le dispositif dérogatoire autorise les parcelles présentant jusqu’à 50 % de manquants à revendiquer le rendement de l’AOC.

Ces deux mesures valent uniquement pour la récolte 2012. Elles pourront éventuellement être reconduites après un bilan qui sera réalisé dans quelques temps.

La troisième dérogation s’appliquera en 2013. Elle concerne le mode de taille dans les Coteaux varois en Provence. Le cahier des charges interdit la taille longue. Celle-ci est autorisée pour la reconstitution des pieds de vignes touchées par le gel.

« Ces règles ne devraient pas impacter de manières significative le profil organoleptique des produits », indique Pascal Laville.

À noter que ces mesures sont accessibles uniquement aux vignerons revendiquant un rendement inférieur ou égal au rendement de base de leur appellation. De même, seuls les viticulteurs qui se sont déclarés touchés par la grêle et le gel auprès de leur organisme de défense et de gestion (ODG) peuvent en bénéficier.

Sur le plan juridique, c’est le ministre de l’Agriculture qui a donné l’autorisation au directeur de l’Inao de prendre ces mesures dérogatoires par un arrêté le 11 octobre dernier.

C. Sa.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Val le Loire
L'Inao accorde des mesures d'exception aux vignobles gelés

Publié le 13 novembre 2012

Inao
Deux nouvelles AOC communales pour l'Alsace

Publié le 09 novembre 2012

Recherche 
Des molécules fongicides dans les sarments

Publié le 02 novembre 2012

Droits de plantation
Journée d’action européenne le 11 décembre

Publié le 30 octobre 2012

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin