Actualités viticoles

Côtes du Rhône  Conforter le cours moyen à 140 €/hl

Publié le mardi 21 octobre 2014 - 10h32

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Le Syndicat général des vignerons des Côtes du Rhône a délivré ses recommandations tarifaires à ses adhérents. Pour l’organisme, le cours de l'appellation doit se consolider à 140 €/hl.

Philippe Pellaton, président du Syndicat général des vignerons des Côtes du Rhône.

Philippe Pellaton, président du Syndicat général des vignerons des Côtes du Rhône.

« Après avoir dépensé beaucoup d’énergie pour faire remonter les cours, il nous faut désormais en dépenser autant, voire davantage, pour les consolider à leur niveau actuel. C’est une impérieuse nécessité que de sacraliser ce prix moyen autour de 140 €/hl. » En ce début de campagne 2014-2015, Philippe Pellaton, le président du Syndicat général des vignerons des Côtes du Rhône a donné le ton dans une interview au journal « Le Vigneron des Côtes du Rhône » d’octobre.

Comme chaque année depuis quatre ans, l’organisme diffuse via ce magazine ses recommandations tarifaires pour la campagne en cours. Le prix moyen du côtes-du-rhône en vrac s’étant établi à 138,70 €/hl lors de la précédente campagne, l’ambition est de le maintenir à 140 €/hl. « La situation économique est excellente, a encore confié Philippe Pellaton à notre confrère. Les sorties de chais sont restées très soutenues… et la hausse des cours n’a pas entraîné de perte de volume de commercialisation. » À fin juillet 2014, en outre, le stock était estimé à environ 650.000 hl, soit cinq mois de commercialisation.

UNE SEGMENTATION TARIFAIRE NÉCESSAIRE

Mais avec une récolte 2014 qui repart à la hausse – 2 millions d’hectolitres, côtes-du-rhône et côtes-du-rhône villages confondus, l’organisme insiste sur la nécessité d’établir une segmentation tarifaire entre les différents niveaux d’offre. L’orientation à 140 €/hl correspond au côtes-du-rhône rouge cœur de gamme. Elle est fixée à 125 €/hl pour les entrées de gamme et à 150 €/hl et plus pour les hauts. Les bio répondent à la même typologie, le cœur de gamme étant attendu à 180 €/hl. Pour les côtes-du-rhône rosés, les recommandations affichent 135 €/hl.

« Il n’y a aucune obligation pour les opérateurs, rappelle Philippe Pellaton que “La Vigne” a contacté. Le Syndicat général a accompagné ses orientations d’une analyse macroéconomique du marché. » Depuis qu’il diffuse ses orientations, le syndicat a donné pour la première fois la parole aux représentants du négoce. Michel Chapoutier, le président de l’Union des maisons de vins du Rhône, et Étienne Maffre, membre du bureau, prêchent de leur côté pour une modération du cours.

Chantal Sarrazin

Ces articles peuvent également vous intéresser

Alsace
La fin annoncée de l’indexation des prix des raisins

Publié le 10 septembre 2014

Vallée du Rhône
Le Cellier des Dauphins veille sur ses appros

Publié le 01 juillet 2014

Vallée du Rhône
Châteauneuf rejoint le Syndicat général des vignerons

Publié le 24 juin 2014

Vallée du Rhône
Succès commercial à l’export et en grande distribution française

Publié le 08 avril 2014

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin