Actualités viticoles

Contrôle des douanes et des fraudes Le « J’accuse » de Jean-Marie Guffens

Publié le lundi 30 janvier 2012 - 13h44

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Être l’objet d’un contrôle n’est jamais une partie de plaisir. Pour Jean-Marie Guffens, installé en Bourgogne, ce fut même un véritable cauchemar. Le fondateur de la prestigieuse maison Verget, basé à Soligny (Saône-et-Loire), raconte dans un film comment sa « mauvaise » rencontre, en 2001, avec un inspecteur de la répression des fraudes a débouché sur un engrenage administratif et judiciaire long de près de dix ans.

Jean-Marie Guffens, le fondateur de la maison Verget.

Jean-Marie Guffens, le fondateur de la maison Verget.

Comme dans un mauvais polar, perquisitions et garde à vue seront même utilisées pour faire craquer les proches du vigneron et leur faire avouer « la fraude suspectée ».

Pourtant, malgré l’arsenal employé, rien n’est prouvé. Les différentes procédures diligentées contre Jean-Marie Guffens finissent par se solder par un abandon des poursuites ou une relaxe.

Dernière décision en date sur ce dossier : le 9 novembre dernier, la chambre d’instruction de Dijon (Côte-d’Or) est même allée jusqu’à annuler l’enquête par commission rogatoire intentée contre Jean-Marie Guffens.

Ce dernier n’est pas du genre à en rester là. Il a souffert injustement et veut le faire savoir ! Dans un film de 26 minutes réalisé sous la forme d’un reportage, il explique que cet acharnement serait seulement dû à la rancune de cet inspecteur, jaloux de sa réussite.

Jean-Marie Guffens va jusqu’à parler de « pratiques mafieuses », utilisées par des fonctionnaires en soutient de leur collègue. Intitulé « C’est arrivé dans une cave près de chez vous », cette vidéo ne peut laisser indifférent. « La Vigne » reviendra sur cette affaire dans son numéro de février.

Voir le site de la maison Verget.

 

 

Ces articles peuvent également vous intéresser

Farming Simulator
Les commentaires (1)

contrôle

mercredi 01 février 2012 - 08h30

depuis 20 ans que je suis a mon compte 2 controles de cuverie par les douanes une perquisition par les gendarmes un controle pendant les vendanges (6 gendarmes 2 inspecteurs du travail ) cette année ; rebelote le 15 janvier controle dans les vignes 2 inspecteurs toujours rien trouvé d'anormale peut etre c'est la moyenne.( je produits 120 hectos de vin sur 6 hectares en metayage )
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin