Actualités viticoles

Contrefaçon de bourgogne Arrestation d'un Américain

Publié le mardi 13 mars 2012 - 17h40

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Un marchand de vins a été arrêté aux États-Unis pour avoir essayé de vendre aux enchères des faux grands crus du domaine Ponsot, en Bourgogne, en 2008. À l’époque, Laurent Ponsot avait été obligé d’aller d’urgence à New York pour empêcher la vente.

Rudy Kurniawan, 35 ans, arrêté le 8 mars à Los Angeles (États-Unis), est accusé d’avoir essayé de vendre aux enchères 84 bouteilles de faux grand cru du domaine Ponsot, dont le prix de vente avait été estimé à environ 600 000 dollars, en 2008, à New York.

Il avait notamment tenté de vendre une bouteille présentée comme étant de 1929, alors que les premières mises en bouteille sur le domaine ont eu lieu en 1934. D’autres vins étaient présentés comme du clos Saint-Denis, du même domaine, mis en bouteille entre 1945 et 1971, alors que la production de ce vin n’a commencé qu’en 1982.

« Des amis nous avaient envoyé le catalogue de cette vente, explique Jean-Marie Ponsot. Mon fils, Laurent, avait alors pris l’avion pour aller sur place et faire arrêter la vente. Le faussaire avait refait les étiquettes. Ce n’était pas de la bricole. Un vrai champion ! » Les vins avaient été retirés de la vente à sa demande.

Le mois dernier, Rudy Kurniawan avait encore essayé de vendre aux enchères à Londres (Grande-Bretagne), via un homme de paille, 78 bouteilles de faux grand cru du domaine de la Romanée-Conti, qui avaient été estimées à 736 500 dollars.

Rudy Kurniawan, né en Indonésie, est une personnalité connue des ventes aux enchères, collectionneur de vins rares, qui se vante d’être un nez capable de reconnaître les contrefaçons de vins rares et réputés. Il avait la confiance de clients richissimes.

Il a vendu ces dernières années pour des millions de dollars de vins, dont environ 35 millions de dollars pour la seule année 2006 selon la justice américaine.
Il est également accusé d’avoir illégalement obtenu des prêts de plusieurs millions de dollars pour financer son impressionnant train de vie.

B. C. avec AFP

Ces articles peuvent également vous intéresser

Bourgogne
Des jeux pour accueillir les enfants dans les caves

Publié le 12 avril 2012

Bourgogne
Un négociant mis en examen pour fraude

Publié le 02 avril 2012

Consommation
Les États-Unis, premier marché mondial

Publié le 13 mars 2012

Enquête InterLoire-Ipsos
Les bars à vins sont confiants dans l’avenir

Publié le 08 février 2012

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin