Actualités viticoles

Consommation Vinexpo voit l’avenir du vin en rose

Publié le vendredi 23 janvier 2015 - 11h21

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Vinexpo a dévoilé la nouvelle étude IWSR sur le marché mondial des vins et spiritueux. La consommation de vin devrait continuer d’augmenter. En 2018, la Chine sera le premier marché mondial pour les vins rouges et les États-Unis, le premier pour les blancs.

©J.VEREEN/GETTY

©J.VEREEN/GETTY

Accélération de la hausse de la consommation mondiale

Selon IWSR, durant les cinq ans à venir, la consommation mondiale de vin devrait progresser de 3,5 % pour atteindre les 32,78 milliards de bouteilles. Le cabinet anglais, spécialisé dans l’observation du marché mondial des vins et spiritueux, table donc sur une accélération de la croissance de la consommation qui a déjà augmenté de 2,7 % entre 2009 et 2014.

Les marchés en croissance sont multiples mais les réservoirs les plus importants se situent aux États-Unis et en Chine. Ces deux marchés figurent au top dix des pays consommateurs en volume, mais pas en consommation par habitant.

« À moyen terme, il y a un fort potentiel sur ces deux pays », souligne Guillaume Deglise, directeur général de Vinexpo qui a commandé l’étude IWSR. En Europe, la croissance existe, même si elle est plus lente. Certains pays africains (Angola, Nigeria, Mozambique) apparaissent également comme des relais de croissance.

Vers la fin de la baisse de la consommation française ?

« A-t-on atteint un plancher dans le lent déclin de la consommation de vin française ? », s’interroge Guillaume Deglise. En tout cas, sur les cinq prochaines années, IWSR prévoit un ralentissement de la baisse de la consommation à 288,2 millions de caisses. Plusieurs facteurs pourraient y contribuer, à commencer par l’augmentation de la population en âge de consommer liée au dynamisme de la natalité. Par ailleurs, la vitalité du réseau CHR et en particulier des bars à vin contribue à élargir le nombre de consommateurs.

Les pays traditionnellement consommateurs continuent à perdre du terrain

À l’horizon 2018, les deux principaux pays consommateurs de vin seront la Chine et les États-Unis. En rouges, la Chine devrait ainsi prendre la première place, occupée en 2014 par la France. En blancs, c’est régulièrement l’Italie qui est le consommateur le plus important. Le pays devrait céder sa place aux États-Unis dans cinq ans.

Retour du Royaume-Uni

Le marché britannique devrait retrouver des couleurs. « Nous attendons un retour de la croissance sur ce marché », indique Guillaume Deglise. En valeur, la consommation du Royaume-Uni devrait dépasser celle de la France, prévoit IWSR.

Marion Ivaldi
Vitisphere - La Vigne

Ces articles peuvent également vous intéresser

Vin au restaurant 
Les cinq tendances du moment

Publié le 28 janvier 2015

Consommation
Le Brésil se met au vin

Publié le 03 janvier 2014

Effervescents
Le marché mondial des bulles pétille

Publié le 26 décembre 2013

Salon
Organisation d’un Vinexpo à Tokyo en 2014

Publié le 20 décembre 2013

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin