Actualités viticoles

Consommation Le vin à l’apéritif séduit un Français sur deux

Publié le vendredi 13 décembre 2013 - 15h46

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Selon une étude de Wine Intelligence, un Français sur deux boit du vin à l’apéritif au moins une fois par mois. Ce mode de consommation est en plein essor. Les Français aiment le goût et l’authenticité du vin. Ils apprécient de ne pas faire de mélanges avec d’autres alcools.

Si le vin a tendance à déserter la table quotidienne, il fait en revanche une jolie percée à l’apéritif. Selon une étude de Wine Intelligence pour Vinisud, sept consommateurs de vin sur dix, c’est-à-dire un Français sur deux, l’adoptent à cette occasion au moins une fois par mois. Ils consomment du vin soit lors d’un apéritif traditionnel avant un repas (15 % des volumes de vins consommés à domicile), soit au cours d’un apéro dinatoire entre amis (13 % de volumes).

Ce mode de dégustation est de plus en plus apprécié, puisque 17 % des consommateurs de vin optent plus souvent pour une bonne bouteille à l’apéritif qu’il y a deux ou trois ans.

Ce qui plaît avec le vin tranquille ? D’abord son goût (53 % des réponses). Quand le vin est proposé avant le repas, « cela permet aussi d’éviter de faire des mélanges d’alcool » (47 % des réponses et première motivation donnée par les femmes). Autres attraits du vin : « C’est un produit authentique » (41 % des réponses) et « c’est un rituel bien français » (39 % des réponses).

Si le vin a parfois du mal à trouver sa place auprès des jeunes, là, ce n’est pas le cas : les moins de 35 ans consomment du vin à l’apéritif au moins une fois par semaine. C’est ce public qui  pratique le plus le vin à l’apéritif, avec un goût prononcé pour les vins aromatisés.

L'apéritif dégustation plébicité

Le type de vin dégusté à l’apéritif dépend de l’occasion : pour l’apéro traditionnel, les vins blancs et rosés sont plébiscités. En revanche, pour les apéros dinatoires, Wine Intelligence observe une nette différence entre hommes et femmes : alors que le public masculin préfère le rouge, la gente féminine et les moins de 25 ans préfèrent le rosé, d’une courte tête.

L’étude met aussi en avant des pistes à explorer pour conquérir encore plus au moment de l’apéritif : les consommateurs demandent « des coffrets de dégustation avec plusieurs vins, pour pouvoir comparer des appellations et des cépages », ainsi que « des bouteilles de petite taille pour acheter différents vins et organiser des apéritifs dégustation ».

Les femmes et les jeunes consommateurs aimeraient aussi une offre plus fournie en vins aromatisés. Quant aux hommes et aux 45-54 ans, ils se montrent intéressés par une offre de bibs d’apparences festives et qui sortent un peu des codes traditionnels.

Ces résultats proviennent d’une enquête réalisée entre le 4 et le 12 novembre 2013 auprès d’un échantillon de 1 019 personnes représentatives des 39 millions d’adultes français qui consomment du vin tranquille.

Aurélia Autexier

Ces articles peuvent également vous intéresser

Prospectives
Le monde pourrait bientôt manquer de vin

Publié le 31 octobre 2013

Italie
La consommation de vin en berne

Publié le 08 avril 2013

Étude sociologique
Quand la fin de vie rime avec faim de vie…

Publié le 15 mars 2013

Droits de plantation
Gagnants et perdants de la fin d’un système

Publié le 12 mars 2013

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin