Actualités viticoles

Conseils d’experts  Comment sécuriser vos exportations en Chine

Publié le mercredi 04 juin 2014 - 18h19

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Le cabinet d’avocats Axten, la banque HBSC et Vinea Transaction ont prodigué leurs conseils à une trentaine des vignerons, caves coopératives et négociants du Languedoc désireux d’aborder le marché chinois. Priorité : protéger ses marques.

Exemple d’étiquette contrefaite trouvée en Chine.

Exemple d’étiquette contrefaite trouvée en Chine.

« Ne partez pas la fleur au fusil. Le marché chinois du vin est attractif mais les risques d’écueils − pertes financières ou montages de projets peu scrupuleux − sont importants », a prévenu Yannick Rousset, directeur du centre d’Affaires HSBC Entreprises de Montpellier (Hérault).

Ce mardi 3 juin, HBSC avec Axten avocats associés et Vinéa transaction avaient convié une trentaine de vignerons, propriétaires négociants du Languedoc à une conférence à Montpellier sur la sécurisation des opérations en Chine et en Asie. Premier réflexe à avoir pour aborder le marché asiatique : protéger ses marques.

Pour appuyer son discours, il a montré une étiquette de vin blanc « Romanee-Conti Appellation Coteaux du Languedoc Contrôlée » qui a fait rire la salle.

PROTÉGER DANS LES DEUX LANGUES

Cette protection peut s’effectuer soit par extension en Chine d’une marque déposée en France, soit par dépôt local. Dans les deux cas, il faut penser à protéger la maque en français et en chinois. Un travail préalable de translitération est indispensable pour s’assurer que la marque chinoise retenue a un sens et que ce dernier est positif. Il faut compter de seize à vingt-quatre mois pour que le Bureau des marques de Chine enregistre une marque.

Autre recommandation de François Perruchot-Triboulet, avocat associé chez Axten : réaliser soi-même la pose de la contre-étiquette en chinois. « Lorsque cette opération est prise en charge par l’importateur, elle est souvent réalisée à la va-vite, et le résultat n’est pas toujours optimum. Cela nuit à la qualité de présentation de la bouteille », estime-t-il.

Il préconise également d’exiger un audit sur les conditions de stockage qui, là encore, ne sont pas toujours optimales.

Enfin, il conseille de bien intégrer les frais douaniers et taxes diverses dans le calcul des marges : taxe douanière (14 % pour les vins conditionnés en récipient de moins de deux litres), TVA (17 %) et taxe sur la consommation (10 % sur les vins). « Il faut souvent faire l’avance de tous ces frais et en tenir compte dans le calcul de ses prix de vente », insiste-t-il.

LE CHOIX DE LA DEVISE

Stéphane Gigout, du département des marchés de taux et de change chez HBSC, a invité les exportateurs à s’interroger sur la devise à utiliser lors de leurs opérations en Chine. « Si vous vous limitez à l’euro, vous vous coupez d’une partie des petits distributeurs, a-t-il observé. Il est intéressant de réaliser une étude de marché pour savoir si vendre en yuan permettrait de développer votre chiffre d’affaires en augmentant le nombre de vos distributeurs. »

Ce spécialiste du marché des changes a indiqué que, sur le long terme, la devise chinoise devrait se renforcer par rapport au dollar, insistant sur la nécessité de se couvrir pour les risques de change si la monnaie chinoise est choisie pour travailler. « En Chine, où les entreprises n’ont qu’une seule banque, les commissions de change sont de 3 % minimum, soit vingt à trente fois plus cher qu’en France », a-t-il également précisé.

Autant d’éléments à bien appréhender pour optimiser ses performances à l’export.

Michèle Trévoux

Ces articles peuvent également vous intéresser

Lutte anticontrefaçon 
La Chine lance le label PEOP

Publié le 05 mai 2014

Lutte anticontrefaçon 
Le concours de Bordeaux-Aquitaine adopte des macarons sécurisés

Publié le 29 avril 2014

Lutte anticontrefaçon
La France et la Chine veulent coopérer

Publié le 25 avril 2014

Vallée du Rhône
Succès commercial à l’export et en grande distribution française

Publié le 08 avril 2014

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin