Actualités viticoles

Conseil et analyse œnologiques  Inter-Rhône s’adosse à Natoli et Dubernet

Publié le jeudi 20 février 2014 - 11h40

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Confronté à des difficultés économiques, le service technique d’Inter-Rhône s’adosse à deux piliers de l’œnologie en Languedoc : le laboratoire Dubernet et Natoli & Cœ.

La rumeur ne cessait d’enfler. Christian Paly, président d’Inter-Rhône a donc pris les devants. Dans un courrier adressé au personnel et aux clients, il vient d’annoncer le rapprochement du service technique d’Inter-Rhône avec deux structures languedociennes d’analyses et de conseil œnologiques : le laboratoire Dubernet, près de Narbonne, dans l’Aude, dirigé par Matthieu Dubernet, et Natoli & Cœ, structure de conseil et d’analyse fondée par Jean Natoli près de Montpellier (Hérault).

Inter-Rhône reste actionnaire de la nouvelle structure juridique aux côtés des deux nouveaux associés. « Notre objectif commun est de recréer une dynamique pour pérenniser nos activités d’analyse et de conseil en s’enrichissant de l’expertise de chacun. La force de ce projet est la complémentarité des partenaires. Nous allons pouvoir vous proposer une offre de services plus complète et plus variée, adaptée aux besoins de chacun », argumente le président, dans son courrier.

UN PÔLE D’ENVERGURE

Le projet, précise-t-il, garantit le maintien de l’activité dans les locaux actuels à Orange (Vaucluse) et à Tain l’Hermitage (Drôme) avec les équipes en place. Le rapprochement ne concernerait que l’activité conseil et analyse d’Inter-Rhône qui compte une vingtaine de personnes sur les deux sites. La recherche n’est pas concernée par ce rapprochement.

Inter-Rhône compte environ 200 clients parmi les caves coopératives et les vignerons indépendants de la vallée du Rhône. Dubernet et Natoli suivent 300 à 400 clients chacun. Le premier s’est taillé une belle notoriété dans le domaine de l’analyse fine. Natoli & Cœ, dont le fondateur, Jean Natoli, est originaire du Vaucluse, est déjà implanté en vallée du Rhône où il réalise 10 % de son activité.

Ce regroupement, qui devrait être finalisé dans les prochaines semaines, donnerait donc naissance à un pôle de conseils et analyses œnologiques d’envergure pour tout le grand sud de la France.

Michèle Trévoux

Ces articles peuvent également vous intéresser

Pays de Loire
Un laboratoire œno itinérant

Publié le 15 novembre 2012

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin