Actualités viticoles

Communication  Faugères capitalise sur son engagement bio

Publié le jeudi 06 mars 2014 - 17h43

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

L’appellation Faugères joue la carte du développement durable. Avec sa nouvelle accroche, « Faugères, l’appellation Nature schiste », l’ODG souhaite mettre en avant l’engagement de ses vignerons dans une viticulture responsable.

Avec 650 ha cultivés en bio, soit plus du tiers de ses surfaces, Faugères a choisi de mettre l’accent dans sa communication sur cet engagement collectif. À travers l’accroche « Faugères Nature schiste », l’ODG veut capitaliser sur les deux particularités de cette appellation languedocienne : son terroir de schiste et l’engagement de ses vignerons dans la préservation de cet environnement. Un engagement qui ne date pas d’hier.

Dès les années 1990, la commission technique du syndicat, alors présidé par Bernard Vidal, crée un groupe de lutte raisonnée animé par un conseiller de la chambre d’agriculture. Objectif : former les viticulteurs à des pratiques culturales plus respectueuses de l’environnement. Ce groupe fonctionne toujours et réunit chaque année dix à quinze vignerons qui, de fin avril à mi-août, visitent des parcelles de référence et apprennent à reconnaître les symptômes et les différents stades des principales maladies de la vigne.

ÉTAT D’ESPRIT

« Si nous voulons produire les meilleurs vins dans un terroir fragile et peu fertile comme le nôtre, il faut des pratiques respectueuses de l’environnement. Cette formation y contribue en nous permettant d’être plus pointus sur les méthodes de lutte contre les parasites », estime Nathalie Caunette, présidente de l’ODG.

Le cahier des charges de l’appellation, revu en 2011, reflète également cet état d’esprit : il impose l’enherbement permanent des tournières, interdit le désherbage chimique dans l’interrang et limite les apports d’azote à 30 unités par hectare et par an.

Aujourd’hui, vingt-huit vignerons indépendants et quatre coopérateurs ont converti leur vignoble en bio. L’ODG s’attache également à mettre en valeur les meilleures cuvées de l’appellation. « 90 % des producteurs élaborent des cuvées haut de gamme. L’appellation n’est pas tirée vers le haut par quelques locomotives : il s’agit réellement d’une démarche collective. C’est ce que nous souhaitons faire savoir avec la mention "Faugères grand terroir de Schistes" », argumente sa présidente.

Michèle Trévoux

Ces articles peuvent également vous intéresser

Languedoc-Roussillon
Les bios appellent à lutter contre la flavescence dorée

Publié le 04 avril 2014

Alsace 
La production veut des crus et des premiers crus

Publié le 21 mars 2014

Bordeaux
L’AOC Blaye personnalise sa communication

Publié le 19 mars 2014

Bourgogne
Les bios inquiets face à la perspective des 4 kg/ha et par an de cuivre

Publié le 07 février 2014

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin