Actualités viticoles

Comité national de l’Inao Encore de nouvelles appellations

Publié le lundi 14 février 2011 - 08h50

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Réuni le 10 février, le Comité national des vins AOC de l’Inao a voté la reconnaissance en appellation d’origine contrôlée des VDQS Fiefs Vendéens, Côtes-du-Brulhois et Gros plant du Pays nantais. Il discute du cas des 51 grands crus d’Alsace, appelés à devenir autant d’appellations à part entière.

Aujourd’hui, il n’existe formellement que l’AOC Alsace grand cru. Chaque grand cru n’est qu’une mention complémentaire de cette AOC, dont le nom doit obligatoirement figurer sur l’étiquette du vin concerné.

Les Alsaciens redoutent que ce système protège insuffisamment leurs prestigieux crus et que les Allemands ou les Autrichiens puissent eux aussi revendiquer, un jour, un Altenberg ou un Kirchberg. Ils demandent donc que chaque cru devienne une AOC à part entière.

Jusqu’à présent, les autorités françaises étaient réticentes à leur demande. Mais le vent semble avoir tourné. Lors du comité des vins AOC du 10 février, le ministère de l’Agriculture s’est engagé à porter la demande des Alsaciens à la commission européenne, laquelle considérerait déjà chaque grand cru comme une indication géographique différente.

Le Comité national a également donné un avis favorable à la mise en procédure nationale d’opposition (PNO) du cahier des charges de l’AOC Quarts-de-Chaume « grand cru » et du Coteaux-du-Layon Chaume « premier cru ». Une manière de dépasser le différend entre les deux appellations.

En 2005, l’AOC Chaume avait en effet dû renoncer à son tout nouveau statut de « premier cru », face à l’opposition de Quarts-de-Chaume, le plus célèbre cru du Layon. Ce dernier, n’étant pas officiellement reconnu comme un cru, redoutait d’être dépassé par Chaume. Il a fait annuler le décret instituant son voisin comme premier cru.

Pour tourner la page, l’Inao propose donc de graver la hiérarchie entre les deux appellations dans le marbre. Reste à savoir ce que donnera la PNO.
Le Comité national a également approuvé le remplacement de la mention « grenat » par « rimage » et de la mention « tuilé » par « traditionnel » dans le cahier des charges de l’AOC Banyuls.

Pour en revenir aux VDQS, rappelons que cette catégorie doit disparaître à la fin de l’année. Il n’en reste plus que dix à convertir en AOC.

B. C.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Champagne
Lancement de la révision parcellaire

Publié le 18 février 2011

Crémant de Bourgogne
L'ODG s'oppose à une baisse des rendements imposée par l'Inao

Publié le 26 janvier 2011

Droits de plantation
Sarkozy prend position contre leur disparition (Cnaoc)

Publié le 18 janvier 2011

Nouvelle appellation
Le vignoble des Côtes d'Auvergne obtient l'AOC

Publié le 17 novembre 2010

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin