Actualités viticoles

Droits de plantation 1 200 conseils municipaux opposés à la libéralisation

Publié le lundi 13 février 2012 - 17h30

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Lundi 13 février, plusieurs députés, sénateurs et maires, ainsi que Jean-Paul Bachy, président de la région Champagne-Ardenne et de l’Arev (Assemblée des régions européennes viticoles), ont signé à Épernay (Marne) une déclaration pour le maintien des droits de plantation. Cette signature médiatisée s’est tenue au Syndicat général des vignerons (SGV). Elle clôt la mobilisation des élus des régions viticoles, initiée par l’Anev (association nationale des élus du vin) et la Cnaoc (Confédération nationale des AOC viticoles).

Parmi les signataires de la déclaration, plusieurs élus notamment Jean-Paul Bachy, président du conseil régional Champagne Ardenne et de l’Arev, des parlementaires, notamment Charles-Amédée De Courson, Catherine Vautrin, Nicolas Dhuicq, Philippe Martin, Yves Detraigne, sénateur, Éric Quénard, premier adjoint à la ville de Reims, et Franck Leroy, le maire d’Epernay (Marne). PHOTO Collection Syndicat général des Vignerons

Parmi les signataires de la déclaration, plusieurs élus notamment Jean-Paul Bachy, président du conseil régional Champagne Ardenne et de l’Arev, des parlementaires, notamment Charles-Amédée De Courson, Catherine Vautrin, Nicolas Dhuicq, Philippe Martin, Yves Detraigne, sénateur, Éric Quénard, premier adjoint à la ville de Reims, et Franck Leroy, le maire d’Epernay (Marne). PHOTO Collection Syndicat général des Vignerons

Le mouvement de mobilisation avait démarré le 13 octobre à Bordeaux. Les conseils municipaux étaient invités à voter des délibérations en faveur du maintien des droits de plantation, ces délibérations étant ensuite envoyées aux préfectures.

À ce jour, 85 communes ont signé en Champagne. Sur le plan national, près de 1 200 communes ont voté une délibération en ce sens, ainsi que sept régions et une vingtaine de conseils généraux.

« Notre objectif est largement atteint, commente Pascal Bobillier-Monnot, directeur de la Cnaoc. Nous voulions sensibiliser l’opinion publique via les élus et c’est un succès. Les autres pays vont peut-être adopter la même démarche. »

Fin février, l’Anev (Association nationale des élus du vin) a prévu de remettre la liste des signataires à Nicolas Sarkozy, Bruno Lemaire, François Fillon, José Manuel Barroso (président de la Commission européenne) et Dacian Ciolos (commissaire européen en chargé de l’agriculture).

A. L.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Droits de plantation
Les leçons d’un économiste

Publié le 05 mars 2012

Visite en Alsace
Bruno Le Maire consensuel et prudent

Publié le 10 février 2012

Droits de plantation 
La Slovénie se rallie aux opposants à la libéralisation

Publié le 10 février 2012

Vignes nouvelles
L’Île-de-France veut des droits de plantation

Publié le 09 février 2012

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin