Actualités viticoles

Cognac Un plan de restructuration pour homogénéiser le vignoble

Publié le mardi 26 mars 2013 - 17h02

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Les densités de plantations sont très diverses dans les exploitations de Cognac. La région a adopté un plan collectif de restructuration afin d’homogénéiser ces densités et de gagner en compétitivité.

 

Un plan de restructuration pour homogénéiser le vignoble de Cognac a été adopté. © BNIC/S. CHARBEAU

Un plan de restructuration pour homogénéiser le vignoble de Cognac a été adopté. © BNIC/S. CHARBEAU

Cognac prépare son tout premier plan collectif de restructuration. Porté par l’UGVC, l’Union générale des viticulteurs pour l’AOC Cognac, ce plan a été validé le 13 mars dernier par le conseil de bassin. Il devrait être lancé dans les quinze prochains jours, avant même le feu vert du conseil spécialisé des vins de FranceAgriMer, attendu pour le 17 avril. En effet, l’UGVC ne veut pas perdre de temps puisque les dossiers doivent être bouclés pour le 30 juin, au plus tard.

Si l’objectif d’homogénéiser le vignoble est simple, l’instruction des dossiers risque de l’être moins. Une personne a été spécialement recrutée par l’UGVC pour se charger de tous les dossiers, ceux des adhérents du syndicat comme des autres viticulteurs.

Pour unifier le vignoble, les viticulteurs vont devoir choisir entre trois formules : réduire la densité des parcelles d’au moins 10 %, l’augmenter d’au moins 10% ou encore la diminuer dans certaines parcelles et l’augmenter dans d’autres afin d’atteindre une densité cible définie par le viticulteur sachant que la densité minimale dans l’AOC Cognac est de 2 200 pieds par ha.

« Dans le vignoble de Cognac, les densités et les largeurs de rangs sont souvent très variables au sein d’une même exploitation, indique Christophe Forget, président de l’UGVC. En les homogénéisant, on rationalise les pratiques culturales afin de rendre les exploitations plus compétitives. » Dans les réunions de secteur, les viticulteurs se montrent très intéressés. Le syndicat table sur un plan portant sur 4 000 ha en trois ans. Les participants pourront toucher au mieux 11 500 €/ha d’aide.

Myriam Guillemaud

Ces articles peuvent également vous intéresser

Suisse
Une nouvelle variété résistante aux maladies

Publié le 16 avril 2013

Val de Loire
La première cuvée des écoliers d’Amboise

Publié le 09 avril 2013

Cognac
Condamnés pour avoir déclaré des rendements délirants

Publié le 27 mars 2013

Vidéo
Duvigneau robotise le palissage

Publié le 13 mars 2013

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin