Actualités viticoles

Cognac Tornade dans les vignes

Publié le jeudi 17 septembre 2015 - 17h21

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Mercredi 16 septembre, une impressionnante tornade a surpris les habitants de Charente-Maritime en touchant une partie du vignoble de Cognac.

La tornade du 16 septembre a causé d'importants dégâts à Sonnac. ©KERAUNOS/Observatoire français des tornades et des orages violents/www.keraunos.org

La tornade du 16 septembre a causé d'importants dégâts à Sonnac. ©KERAUNOS/Observatoire français des tornades et des orages violents/www.keraunos.org

Dans l’après-midi du 16 septembre, le cru des Fins Bois de Cognac a été traversé par une violente tornade. Des rangées entières de vignes se sont couchées, les piquets de métal ayant plié sous la force des vents.

Mais à la veille des vendanges, les viticulteurs ont pu montrer leur esprit de solidarité, des voisins épargnés aidant les exploitants à redresser leurs pieds. « Quand on n’a pas été touché, il est bien normal que l’on s’occupe des autres », juge François Drillaud, viticulteur et président de la Cuma des Trois Rivières, à Sonnac (Charente-Maritime).

À l’initiative d’une réunion entre viticulteurs l’après-midi du 17 septembre, François Drillaud estime qu’une trentaine d’hectares a été touchée par cette tornade, dont 6 à 7 ha à Sonnac. La mairie est quant à elle plus prudente, jugeant les estimations prématurées. Dans les communes voisines (Prignac, Matha, Thors…), les dégâts sont très variables. Des parcelles ont déjà pu être remises sur pieds, d’autres attendent la visite des experts.

RELEVER LES VIGNES AU PLUS VITE

Cependant, certaines vignes semblent déjà perdues. « Un vigneron de Sonnac a toute sa parcelle couchée et, en moins de 24 heures, on sent déjà une odeur de vinaigre dans les rangs… Son distillateur lui a dit qu’il ne lui prendrait pas son raisin, sa récolte est perdue », rapporte François Drillaud.

Vincent Dumot est ingénieur à la station viticole du Bureau national interprofessionnel de Cognac. Il se souvient des violents orages du 26 juillet 2013 qui avaient couché de nombreux pieds de vigne. Il conseille de relever les pieds avant de réaliser les travaux de vendanges : « Les grappes sont bien mûres, il faut agir au plus vite selon leur état, mâchées ou blessées ».

Alexandre Abellan
Vitisphere - La Vigne

Ces articles peuvent également vous intéresser

Cognac
L’UGVC dit non aux 400 ha de VSIG

Publié le 15 octobre 2015

Hérault
Des viticulteurs encore sous le choc

Publié le 19 septembre 2015

Cognac
Déplacer les vignes hors des zones sensibles

Publié le 16 septembre 2015

Cognac
Beaux rendements en prévision

Publié le 09 septembre 2015

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin