Actualités viticoles

Cognac  Le président des viticulteurs sous le tir croisé des élections

Publié le jeudi 31 janvier 2013 - 15h05

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

En Charente, les élections à la chambre d’agriculture sont tendues. Des « dissidents » de la Fnsea ont monté une liste à couteaux tirés avec la liste officielle. Le président des viticulteurs s’est retrouvé pris dans leurs dissensions.

Le président de l’UGVC (Union générale des viticulteurs pour l’AOC Cognac), en parfait représentant de la viticulture charentaise, a accepté toutes les invitations des candidats aux élections à la chambre d’agriculture de Charente. Christophe Forget a ainsi participé à des réunions de la Fnsea et de la Confédération paysanne. Seule la Coordination rurale ne l’a pas convié. Mais c’est parce que sa tête de liste est un viticulteur, vice-président de l’UGVC, dont la présence sur cette liste garantit la bonne prise en compte des questions viticoles.

Le problème est venu de la dernière liste candidate aux élections à la chambre d’agriculture, une liste asyndicale qui s’est montée notamment avec sept sortants Fnsea ou JA parmi les élus actuels de la chambre.

« Ne pas attiser les tensions »

Christophe Forget devait être présent à une de leur réunion organisée le 25 janvier chez Amélie Guionnet, fille de Bernard Guionnet, figure emblématique de la viticulture, un de ses représentants au BNIC (Bureau national interprofessionnel du cognac) et décédé l’an dernier. Mais tous deux auraient subi les foudres et les pressions de membres de la Fnsea charentaise. Christophe Forget a finalement choisi ne pas être présent. Quant à Amélie Guionnet, elle a ouvert ses chais à la réunion, comme elle s’y était engagée, mais « s’est éclipsée ensuite pour ne pas attiser les tensions », déclare un agriculteur présent à la réunion.

Pourtant, il ne s’agissait ni pour l’un ni pour l’autre de manifester un quelconque soutien à la liste dissidente. L’UGVC se veut être un syndicat fédératif, qui transcende les appartenances politiques ou syndicales. De fait, sur toutes les listes en lice en Charente pour les élections à la chambre d’agriculture figurent des adhérents de l’union des viticulteurs.

« Seulement des échanges »

Alors que la présence de Christophe Forget à la réunion de la liste asyndicale serait passée inaperçue dans le contexte de la campagne, l’attitude de ces syndicalistes de la Fnsea charentaise a attiré l’attention. Pas sûr que cela soit au bénéfice de leur liste…

Contacté sur cette petite affaire, Patrick Soury, président de la Fnsea de Charente et tête de liste pour les élections, dément toute responsabilité de son syndicat « dans d’éventuelles pressions ou d’éventuelles intimidations » sur Christophe Forget. « D’ailleurs, précise-t-il, il n’y a eu aucune pression, seulement des échanges. »

 

 

Myriam Guillemaud

Ces articles peuvent également vous intéresser

Cognac
Les viticulteurs veulent des garanties pour investir

Publié le 13 février 2013

Œnotourisme
Les Étapes du cognac privées de subventions

Publié le 01 février 2013

Cognac
Tapis rouge pour l'ambassadeur de Chine

Publié le 24 janvier 2013

Cognac
La production se prépare à une forte croissance

Publié le 11 janvier 2013

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin