Actualités viticoles

Cognac Expéditions en baisse en 2014

Publié le vendredi 16 janvier 2015 - 11h09

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Mots-clés :

,

,

Après trois années records, les expéditions de Cognac ont enregistré en 2014 un repli de 11,2 % en valeur et de 3,6 % en volume.

Le cognac traverse un contexte économique instable et contrasté. ©J.-M. NOSSANT

Le cognac traverse un contexte économique instable et contrasté. ©J.-M. NOSSANT

Ouvrant le bal des publications des performances à l’export des vins et spiritueux français, le cognac annonce avoir expédié 155,6 millions de cols en 2014, pour un chiffre d’affaires de 2,127 milliards d’euros. Avec des baisses de 3,6 % en volume et de 11 % en valeur par rapport à 2013, le Bureau national interprofessionnel de Cognac (BNIC) ne peut que constater le résultat « d’un contexte économique instable et contrasté », dans la lignée de la tendance au repli global enregistrée lors du premier semestre 2014.

L’ASIE SE REPLIE MAIS L’AFRIQUE APPARAÎT

Le chiffre d’affaires export de 2014 reste la quatrième meilleure performance commerciale des cognacs, tandis que la consommation en Amérique du Nord (premier marché des cognacs à l’export) confirme sa position de relais de croissance (+12,2 % en volume et +7,9 % en valeur) après le repli asiatique généralisé (-17,4 % en volume et -21,6 % en valeur). Si la consommation européenne reste on ne peut plus maussade (-8,2 % et -21,4 %), le BNIC souligne avec optimisme l’émergence de « nouvelles zones d’opportunités » (notamment en Afrique subsaharienne). Les analystes du BNIC annoncent également les premiers signes d’une reprise « avec un début de nouvelle campagne viticole (août à décembre 2014) au même niveau qu’en 2013 en volume ».

« Même si le marché s’est un peu tassé, la situation commerciale de Cognac reste encore très enviable », annonçait en décembre dernier Jean-Bernard de Larquier, le nouveau président du BNIC. Celui-ci travaille actuellement à la mise en place des indicateurs économiques devant piloter l’accroissement, ou non, du vignoble charentais.

Alexandre Abellan
Vitisphere - La Vigne

Ces articles peuvent également vous intéresser

Cognac 
Jugement modéré contre les vignes éponges

Publié le 13 janvier 2015

Cognac
Hennessy débloque 600 000 € contre les maladies du bois

Publié le 06 janvier 2015

Champagne 
Hausse des ventes à l’international

Publié le 19 décembre 2014

Cognac
Les vignes-éponges au tribunal

Publié le 03 décembre 2014

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin