Actualités viticoles

Cognac Des hausses de prix inespérées

Publié le mercredi 24 octobre 2012 - 14h26

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Mots-clés :

,

,

Hennessy envoie un « signe fort » à la viticulture en annonçant aux producteurs qu’il va leur acheter ses eaux-de-vie 10 % plus cher que l’an dernier. Rémy Martin a également annoncé une revalorisation conséquente. Les autres maisons ont promis des annonces imminentes.

Des hausses de prix inéspérées à Cognac. © J.-M. NOSSANT

Des hausses de prix inéspérées à Cognac. © J.-M. NOSSANT

Hennessy, numéro un à Cognac (Charente), a créé la surprise en annonçant mi-octobre une hausse de 10 % du prix offert sur ses achats d’eaux-de-vie et de 12 % sur les vins de distillation. Le prix d’achat d’un hectolitre d’AP franchit la barre des 1 000 euros en moyenne pour les différents crus.

En septembre, l’Union des viticulteurs avait annoncé qu’elle estimait à 6,3 % l’augmentation nécessaire des prix pour prendre en compte de l’augmentation des coûts de production et rattraper la stagnation des prix durant les vingt dernières années. Hennessy est donc allé au-delà de ses attentes. « C’est un signe fort, se réjouit Christophe Forget, président de l’UGVC (Union générale des viticulteurs de Cognac). Cela nous met dans une situation de confiance qui va nous permettre d’accélérer le renouvellement du vignoble. »

Annonces un peu trop tardives

De son côté, Rémy Martin (numéro deux) avait déjà annoncé dès début septembre une augmentation de ses prix d’achat de 3,75 % dans l’immédiat, avec un complément de prix qui sera versé dans deux ans. Augmentation et complément de prix représentent là aussi une progression d’environ 10 %. Pour cette maison de négoce, les viticulteurs ont apprécié le timing précoce de l’annonce.

En revanche, ils regrettent qu’Hennessy se soit déclaré seulement après le début des vendanges. En effet, la production souhaiterait que les annonces de revalorisation soient faites plus tôt, de façon à pouvoir commencer à programmer les investissements. Notamment pour commander à temps leurs plants aux pépiniéristes. En la matière, la lanterne rouge revient à Martell et Courvoisier qui promettent depuis deux semaines l’imminence de leurs annonces… mais ne se sont pas encore prononcés.

M. G.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Étiquette 
Barat remporte le prix de l’innovation au concours de l’UNFEA

Publié le 22 novembre 2012

Cognac
La MSA réclame des cotisations sociales

Publié le 06 novembre 2012

Armagnac 
Forte hausse des prix des vins de distillation

Publié le 24 octobre 2012

Gironde
Discussions autour de la revalorisation du prix du bordeaux rouge

Publié le 22 octobre 2012

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin