Actualités viticoles

Chine  La suprématie de Bordeaux fait des envieux à Vinexpo Asia

Publié le jeudi 31 mai 2012 - 11h50

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Handicapés par un déficit de notoriété, des appellations de Loire, Bourgogne, vallée du Rhône ou Languedoc-Roussillon tentent de séduire le marché chinois, massivement acquis au Bordeaux.

Les visiteurs de Vinexpo Asia ouvert les 29, 30 et 31 mai à Hong Kong, ont pu découvrir la nouvelle campagne de communication d’Inter-Rhône qui s’affiche tout le mois sur le tramway de la ville. © INTER-RHÔNE

Les visiteurs de Vinexpo Asia ouvert les 29, 30 et 31 mai à Hong Kong, ont pu découvrir la nouvelle campagne de communication d’Inter-Rhône qui s’affiche tout le mois sur le tramway de la ville. © INTER-RHÔNE

 

Au cinquième salon Vinexpo Asia, producteurs et négociants de Pouilly, Gigondas, Muscadet et autres Chablis ont mis les bouchées doubles pour convaincre les acheteurs, essentiellement chinois, que leurs domaines valent les châteaux de Gironde, d’où proviennent plus de 70 % des vins français importés en Chine.

Inter-Rhône, interprofession des AOC de la vallée du Rhône, s’est offert un espace de 120 m2 dans le centre des expositions de Hong Kong, avec douze entreprises sous sa bannière, le double de l’édition 2010. Au total, une quarantaine d’enseignes de la vallée sont présentes.
Les expéditions des vins du Rhône explosent en Chine (+ 140 % en 2011) mais les valeurs restent modestes. En 2011, elles se montaient à 12 millions d’euros, trente fois moins que les vins de Bordeaux (334 millions), soixante fois en comptant Hong Kong.

Avec ses vins ronds et fruités, rouges à 85 %, Inter-Rhône veut conquérir les classes moyennes jeunes (35-45 ans) des grandes villes chinoises, cœur de cible d’une campagne promotionnelle aux « visuels » chocs qui habillent des tramways à Hong Kong.
On y voit une jeune femme en talons aiguilles rouge, portant un verre de vin à ses lèvres d’une main et, de l’autre, dégrafant sa robe dans le dos…

Pas convaincu, un petit producteur de côtes-du-Rhône présent sur le salon explique discrètement qu’il va abandonner la bouteille typique de son AOC, la « rhodanienne », pour la « bordelaise », plus vendeuse… Pour vendre ses vins de Loire, Arnaud Saget a dû quant à lui mettre dans le panier de son importateur un… bordeaux. « D’habitude je n’aime pas faire ça, ça ne peut qu’entraîner de la confusion. Mais ici, je n’ai pas le choix, c’est la clé d’entrée », explique le directeur export de la maison Saget créée au XVIIIe siècle, à Pouilly-sur-Loire (Nièvre). En échange, il a imposé à son partenaire un quota de Pouilly, Sancerre, Anjou et Muscadet qui, espère-t-il, finiront par convertir les palais chinois.

« Quand on commence à boire du vin, on commence par le bordeaux. Mais le marché mûrit, les Chinois commencent à s’ouvrir », relève Frédéric Niger Van Herck, du domaine de l’écu au Landreau (Loire-Atlantique).

Pour You Wenrui, responsable des achats étrangers du site de vente en ligne wine9.com, numéro trois en Chine, « le bordeaux est le vin le plus connu, le plus grand vignoble, il offre une grande diversité de cépages et d’arômes ». Le site propose 50 % de vins français, dont 75 % de bordeaux. « Mais nous sommes venus à Vinexpo pour diversifier notre offre. Nous voulons une gamme riche », souligne la jeune femme en dégustant un sancerre.

Si Bordeaux est leader, avance Georges Haushalter, président du Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux (CIVB), c’est d’abord parce que « les négociants ont préparé le terrain depuis longtemps ». « C’est l’aboutissement de quinze ans de travail », assure-t-il.

AFP

Ces articles peuvent également vous intéresser

Consommation
Bordeaux rajeunit son image à coup de cocktails

Publié le 28 juin 2012

Coulure
Plusieurs vignobles touchés

Publié le 20 juin 2012

Contrefaçon
L’UE négocie un accord avec la Chine

Publié le 12 juin 2012

Bordeaux 
Un grand cru expérimente le vieillissement sous la mer

Publié le 06 juin 2012

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin