Actualités viticoles

Chine La reprise s’annonce sur un marché en pleine mutation

Publié le jeudi 18 juin 2015 - 15h51

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Des signaux de reprise du marché chinois apparaissent, avec une hausse des volumes expédiés. Une tendance confirmée par Castel, le numéro un mondial des exportations de vin vers la Chine.

La reprise du marché chinois est constatée depuis le début de l'année.©P.ROY

La reprise du marché chinois est constatée depuis le début de l'année.©P.ROY

Pendant les trois premiers mois de 2015, les exportations de bouteilles de vins et spiritueux vers la Chine - tous pays producteurs confondus - ont progressé de 36 % en volume, comparativement à la même période de l’an passé, a annoncé JF Hillebrand, numéro un mondial de la logistique de transport de vins et spiritueux.

« C’est une tendance sur une période courte. Il convient donc de rester prudent. Mais cet indicateur devrait se confirmer dans les mois à venir », indique Olivier Daull, directeur général commercial et développement de l’entreprise allemande, présente dans 88 pays, et qui a opéré plus de 400 000 conteneurs en 2014.

« Il y a bien un regain d’intérêt sur le marché chinois. Nous constatons un redémarrage dans l’évolution de nos ventes », a déclaré Franck Crouzet, directeur de la communication de Castel, premier importateur de vin en Chine et présent sur le marché depuis 1990.

« UNE CONSOMMATION INDIVIDUELLE »

Castel, qui a commercialisé en Chine 15 millions de bouteilles en 2014, estime qu’il atteindra en 2015 quelque 20 millions de bouteilles, soit une hausse prévue de plus de 30 %.

« Le marché se développe mais n’est plus le même, a cependant souligné Franck Crouzet. D’un marché porté sur le haut de gamme, sur les produits d’image, en consommation collective avec les administrations et comme idée de cadeau, les Chinois ont glissé vers une consommation individuelle. Nous sommes donc passés à plusieurs niveaux de produits : vins de cépages, vins de France et vins d’appellation. » Avec une communication portant de plus en plus sur des notions de terroir, de dégustation, d’alliance mets et vins « qui plaisent particulièrement en Chine », a-t-il ajouté.

De plus, le gouvernement chinois a assoupli les procédures de stockage et de paiement des taxes à l’importation. Les opérateurs étrangers auront ainsi plus de marge de manœuvre pour gérer sur place des centres de stockage et répondre ainsi de manière plus réactive à la demande des distributeurs qui réclament d’être livrés rapidement.

AFP

Ces articles peuvent également vous intéresser

Bordeaux 
La Chine reconnaît l’indication géographique bordelaise

Publié le 01 juillet 2015

International 
Le vignoble chinois devance la France

Publié le 27 avril 2015

Côtes de Bordeaux 
L’union syndicale paie sur le plan commercial

Publié le 17 avril 2015

Rosés de Provence
Il reste des marchés à conquérir !

Publié le 09 mars 2015

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin