Actualités viticoles

Châteaumeillant Le premier vin agri-éthique de France

Publié le jeudi 05 juin 2014 - 14h37

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Daniel Nairaud, viticulteur et négociant à Châteaumeillant (Cher), lance le premier « vin éthique » de France, afin d’améliorer la valorisation de cette jeune AOC et de partager la valeur ajoutée avec les producteurs.

Daniel Nairaud et Ludovic Brindejonc, directeur d'Agri-Ethique, ont lancé ensemble le premier vin éthique de France. © I. Proust

Daniel Nairaud et Ludovic Brindejonc, directeur d'Agri-Ethique, ont lancé ensemble le premier vin éthique de France. © I. Proust

Propriétaire de vignes à Châteaumeillant, Daniel Nairaud a fondé un négoce qui commercialise 50 % des volumes de cette petite AOC, près de 2 000 hl en 2013. « Dès le départ, j’avais pour idée d’aider les producteurs face à la volatilité des cours, confie-t-il. Alors, lorsque j’ai lu un article sur la démarche Blé Agri-Éthique, j’ai été séduit. »

Le 4 juin, à Châteaumeillant, il a donc lancé officiellement le premier vin éthique de France avec Ludovic Brindejonc, le directeur d’Agri-Éthique, une filiale de la Cavac. Cette coopérative vendéenne a lancé, en juin 2013, le Blé Agri-Éthique France, une démarche visant à « garantir aux agriculteurs des débouchés à la fois durables et rémunérateurs » et « engagée dans le développement durable ». Le vin éthique de Châteaumeillant s’inspire directement de ce concept.

Pour le moment, seule la cuvée 18/20 de Bituriges Vins, le négoce de Daniel Nairaud, est labellisée Agri-Éthique. Cette société, qui reprend le nom d’un peuple gaulois ayant vécu dans la région, met en vente 50 000 bouteilles de gris et autant de rouges du millésime 2013. Prix conseillé aux revendeurs : 12,90 €.

Daniel Nairaud s’est engagé auprès de ses huit vignerons fournisseurs sur un prix fixé pour deux ans et 15 % supérieur au prix moyen constaté durant la dernière campagne. « Cette meilleure valorisation doit permettre aux vignerons d’investir et de créer des emplois », note Ludovic Brindejonc, d’Agri-Éthique.

PASSER DE 200 EUROS A 300 EUROS L'HECTOLITRE 2015

« Le cours moyen du châteaumeillant est actuellement de 200 €/hl, notre objectif est d’atteindre 300 €/hl pour le millésime 2015, indique Daniel Nairaud. Nous visons les circuits de distribution rémunérateurs, les cavistes, les restaurateurs et les grossistes. Nous portons des valeurs nouvelles et des engagements pour l’emploi et pour l’environnement, car les parcelles seront cultivées selon les bonnes pratiques phytosanitaires inspirées de Terra Vitis. »

Le négociant se dit convaincu que des acheteurs accepteront eux aussi de payer les vins éthiques de Châteaumeillant 15 % plus chers. « Le marché a changé. Aujourd’hui, de jeunes consommateurs sont attirés par les valeurs sociales et environnementales des produits. Celles-ci sont une motivation d’achat pour 15 à 17 % des consommateurs. » 

Soutenu par le Bureau interprofessionnel des vins du Centre et le Syndicat des vignerons de Châteaumeillant¸ Daniel Nairaud annonce qu’il procédera à des contrôles de prix dans les points de vente proposant ses vins éthiques. Il rendra également publique la marge de sa société de commercialisation Bituriges Vins.

Niché aux confins du Berry et de la Creuse, le vignoble de Châteaumeillant a une longue histoire mais n’a accédé à l’AOC qu’en 2010. « Le marché du vin fonctionne à la notoriété. Notre jeune AOC n’est connue qu’à 80 km à la ronde et dans les magasins Nicolas où nos vins sont présents. Nous ne sommes pas sur les mêmes niveaux de valorisation que les autres AOC du Centre-Loire, telles que Menetou-Salon ou Sancerre », explique Daniel Nairaud, ancien directeur adjoint de l’Inao, et aujourd’hui directeur général du Fonds français pour l’alimentation et la santé.

Ingrid Proust

Ces articles peuvent également vous intéresser

Oonyx
Un broyeur récupérateur tranchant pour valoriser les sarments

Publié le 04 février 2014

Gard 
Prémices d’une filière de granulés de sarments de vigne

Publié le 16 janvier 2014

Marcs et lies 
La profession ne soutient pas le ministre

Publié le 19 décembre 2013

Développement durable
Scania promeut le carburant de marc de raisin

Publié le 05 avril 2013

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin