Actualités viticoles

Charentes Un guide pour une viticulture bien dans son environnement

Publié le lundi 25 juin 2012 - 18h11

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

À travers dix chapitres, ce guide rassemble toutes les informations utiles au viticulteur charentais pour cultiver ses vignes et obtenir des rendements élevés tout en prenant en compte l’environnement.

Charentes : un guide pour une viticulture bien dans son environnement.

Charentes : un guide pour une viticulture bien dans son environnement.

L’interprofession de Cognac, les chambres d’agriculture de Charente et Charente-Maritime et l’Institut français de la vigne ont travaillé ensemble à l’élaboration du nouveau guide viticulture durable.

Il réactualise celui publié en 2005 sur la viticulture raisonnée. Il décrit à la fois les aspects techniques et réglementaires, en renvoyant, pour chaque partie, aux organismes à contacter, aux textes en vigueur, aux démarches à suivre…

Pour la partie réglementaire, il dresse l’inventaire des lois et des directives, cartographie les différents zonages en place sur le vignoble de Cognac : directive habitat, Natura 2000, zones vulnérables… Il rappelle les incidences de cette réglementation sur la viticulture et les obligations auxquelles sont tenus les exploitants.

Quant à la partie technique, elle décline toutes les interventions à effectuer sur le vignoble en mettant en avant le raisonnement. « L’objectif est de diminuer les interventions et de raisonner en fonction des seuils de tolérance et de la biologie de chaque maladie », indique Frédéric Joseph, de la chambre d’agriculture de la Charente. Il donne l’exemple du ver de la grappe pour lequel les essais visent à « établir et affiner les seuils de tolérance. » Le guide insiste aussi sur le positionnement des traitements.

Pour les maladies du bois, l’accent est mis sur la prévention. « Le tailleur, par ses choix de bois et la façon dont il localisera et réalisera les coupes lors des tailles de formation puis de production, jouera obligatoirement sur la durée de vie et la productivité de son vignoble. »

Il donne aussi quelques principes à ne pas oublier : « Pour l’ensemble des travaux mutilants (taille, rognages, vendanges…), travailler dans les parcelles contaminées en dernier. »

Enfin, le guide viticulture durable situe la vigne dans son environnement. Le guide rappelle l’incidence des traitements sur la qualité des milieux aquatiques ou des sols. Il souligne aussi, par exemple, l’utilité des haies qui abritent des auxiliaires comme Anagrus atomus, une « guêpe parasitant les œufs de cicadelles vertes de la vigne » ou encore « plusieurs espèces de punaises et de typhlodromes prédateurs ».

Le guide est distribué à tous les membres des groupes travaillant sur la viticulture raisonnée. Il est disponible dans les chambres d’agriculture et au BNIC ou encore sur le site de la chambre d'agriculture de Charente-Maritime.

M. G.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Cognac
La profession se mobilise contre la flavescence dorée

Publié le 16 juillet 2012

Cognac
«La maison Camus a triplé sa taille en trois ans»

Publié le 13 juillet 2012

Certification
Les Vif en route vers la haute valeur environnementale

Publié le 11 juillet 2012

Cognac 
La viticulture n’est pas opposée à des plantations nouvelles

Publié le 29 mai 2012

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin