Actualités viticoles

Champagne Un chiffre d'affaires stable malgré la baisse des ventes

Publié le jeudi 16 janvier 2014 - 14h28

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

En 2013, le champagne a maintenu son chiffre d’affaires à 4,3 milliards d’euros, soit la cinquième meilleure performance de la filière, portée par les marchés du grand export qui compensent une baisse des ventes générale de 1,5 % par rapport à 2012.

« Maintenir le chiffre d’affaires est en soi plus important que l’évolution des volumes qui, avec plus de 300 millions, reste une performance remarquable dans un contexte économique difficile, surtout en Europe de l’Ouest », explique Thibaut Le Mailloux, le porte-parole du Comité interprofessionnel du vin de champagne (CIVC).

En 2013, le volume des expéditions a atteint 304 millions de bouteilles, en recul de 2,3 % en France et de 3,4 % en Europe, mais en progression de 3,2 % dans le reste du monde. Le chiffre d’affaires de la filière résiste et s’élève à 4,3 milliards d’euros. C’est la cinquième meilleure performance historique du champagne.

Le mois de décembre, qui représente près de 15 % des expéditions annuelles avec 42 millions de cols, soit une hausse de 8 % par rapport à décembre 2012, a compensé en partie le recul des expéditions enregistré au premier semestre (- 3,1 %), indique le CIVC.

Le grand export, source de croissance

« Les consommateurs sont toujours aussi friands de champagne pour les fêtes de fin d’année, mais ils ont tendance à différer leurs achats au dernier moment », a estimé Thibaut Le Mailloux.

Selon le CIVC, les marchés du grand export hors Union européenne ont battu le record de 2012 et représentent désormais plus de 20 % des volumes et plus de 25 % du chiffre d’affaires de la filière.

« Ces marchés, qui confirment leur statut de relais de croissance, sont très amateurs de cuvées de prestige à forte valeur ajoutée », a-t-il souligné, en précisant que 90 % des bouteilles vendues au grand export proviennent des grandes maisons.

Selon lui, l’ensemble de la filière, qui comprend, outre les grandes maisons, des coopératives et de nombreux vignerons, réfléchit au moyen de « faciliter le positionnement de chacun vers ces marchés spécifiques ».

AFP

Ces articles peuvent également vous intéresser

Exportations
La Chine réajuste son grand marché

Publié le 13 février 2014

Loi Évin
L’Anpaa fait condamner Taittinger

Publié le 05 février 2014

Champagne 
La machine à vendanger avance

Publié le 21 janvier 2014

Eaux-de-vie de vin
Le cognac conforte sa position

Publié le 17 janvier 2014

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin