Actualités viticoles

Champagne  Signature d’une convention export tripartite

Publié le mercredi 11 juillet 2012 - 14h21

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Pour aider les vignerons à se développer à l’export, le Syndicat général des vignerons (SGV), Ubifrance et la région Champagne-Ardenne ont signé le 10 juillet une convention, à Épernay (Marne).

De gauche à droite: Christophe Lecourtier, directeur d’UbiFrance, Pascal Férat, président du Sydicat général des vignerons et Jean-Paul Bachy, président du conseil régional. © A. LUTUN

De gauche à droite: Christophe Lecourtier, directeur d’UbiFrance, Pascal Férat, président du Sydicat général des vignerons et Jean-Paul Bachy, président du conseil régional. © A. LUTUN

« Ce n’est pas en restant sur le marché français que les vignerons pourront avoir une croissance en valeur, a martelé Pascal Férat, président du SGV. Il faut les emmener loin de nos frontières. Cette convention a pour but de proposer à nos adhérents un ensemble de prestations et des formations pour les préparer à participer à des salons afin de leur permettre d’aborder les marchés étrangers dans les meilleures conditions. »

Chaque vigneron souhaitant s’inscrire dans cette démarche export devra suivre un audit et des formations par marché, assurées par Ubifrance et les consultants du SGV.

Une demande pour les produits typiques

Christophe Lecourtier, directeur général d’Ubifrance, a insisté sur la place à prendre par les viticulteurs. « À l’export, le champagne est la locomotive pour les vins et spiritueux français. Le négoce champenois est très présent, mais on constate que les consommateurs sont aussi à la recherche de produits plus typiques et moins connus. C’est surtout vrai pour la deuxième génération de consommateurs, c’est-à-dire ces jeunes adultes initiés à l’univers du champagne par leurs parents, plutôt consommateurs de grandes marques. Cette convention va donner un nouveau souffle à notre coopération. »

Depuis 2009, Ubifrance a organisé seize salons export pour le SGV, permettant à 150 viticulteurs et coopératives de rencontrer des importateurs étrangers.

La région participe à ce développement grâce à ses relais dans différents pays et par des aides financières, qui peuvent atteindre la moitié des sommes engagées (salons, hôtels, déplacement, etc.) dans la limite de 30 000 euros.

A. L.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Marché mondial
Les vins effervescents s’internationalisent

Publié le 20 juillet 2012

Bordeaux 
Sortie de crise confirmée... à moyen terme

Publié le 17 juillet 2012

Saumur
Nouvelle vitrine pour les vins de Loire

Publié le 16 juillet 2012

Œnotourisme
Après la Bourgogne, l’ŒnoPass gagne la Champagne

Publié le 11 juillet 2012

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin