Actualités viticoles

Champagne Seize viticulteurs certifiés Terra Vitis

Publié le lundi 18 février 2013 - 12h54

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Terra Vitis couvre maintenant l’ensemble des vignobles français avec la certification de seize viticulteurs de l’Aube début février. Le cahier des charges comprend cinq obligations spécifiques au vignoble champenois, parmi lesquelles l’interdiction des engrais minéraux.

Champagne : seize viticulteurs certifiés Terra Vitis. © P. GLEIZES

Champagne : seize viticulteurs certifiés Terra Vitis. © P. GLEIZES

La Champagne était la dernière région à ne pas avoir de viticulteurs certifiés Terra Vitis. C’est maintenant chose faite depuis le 5 février 2013, avec seize vignerons aubois certifiés, cultivant 180 ha au total.

« Le GDV (Groupement de développement viticole) de l’Aube s’était interrogé début 2011 sur les manières de communiquer sur les travaux que nous réalisions depuis longtemps en viticulture durable, commente Bernard Dumont, président du GDV de l’Aube et de l’association Terra Vitis vignoble champenois (TVVC). Terra Vitis correspondait à notre vision de la viticulture. Nous nous sommes rapprochés d’eux à l’automne 2011 et avons créé notre association adhérente en février 2012. »

Terra Vitis vignoble champenois compte dix-neuf adhérents, dont seize certifiés et deux qui devraient l’être très prochainement. Le cahier des charges comprend le socle commun à tous les vignobles et une partie spécifique à chaque vignoble. Pour la Champagne, la partie spécifique comprend cinq points à respecter :

- une parcelle correspondant à au moins 10 % de la surface de l’exploitation ne doit pas recevoir d’herbicide de prélevée ;

- une parcelle correspondant à au moins 10 % de la surface totale ne doit pas recevoir d’antibotrytis ;

- l’usage des engrais minéraux est interdit et les apports d’azote sont limités à 50 U/ha/an ;

- le pressoir doit avoir l’agrément Qualité champenois délivré par l’interprofession (CIVC) ;

- la dose de SO2 total est limitée à 100 mg/l (contre 120 mg/l dans le cahier des charges de l’AOC Champagne).

En outre, l’association auboise monte un dossier auprès du ministère de l’Agriculture pour que la certification Terra Vitis ait une équivalence avec la certification HVE2, ce qui est déjà le cas pour les vignerons certifiés Terra Vitis dans les autres régions. « Nous espérons aboutir pour le millésime 2013 », indique Bertrand Nominé, technicien viticole à la chambre d’agriculture de l’Aube et animateur de TVVC. L’association espère également accueillir d’autres vignerons de tous les départements de l’AOC Champagne.

Aude Lutun

Ces articles peuvent également vous intéresser

Champagne
Le calendrier de la révision de l’aire se précise

Publié le 12 mars 2013

Coût du travail
La Champagne envisage la vendange mécanique

Publié le 11 mars 2013

Champagne
Baisse des ventes mais chiffre d'affaires maintenu

Publié le 13 février 2013

Viticulture durable
Terra Vitis veut mieux communiquer

Publié le 11 février 2013

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin