Actualités viticoles

Champagne  Non à l’interdiction de traiter à moins de 200 mètres des habitations

Publié le vendredi 20 juin 2014 - 12h00

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Le Syndicat général des vignerons de Champagne et la FDSEA de la Marne invitent les élus dans une ferme pour mieux comprendre les enjeux sur les traitements phytosanitaires.

Vendredi 20 juin, à 18 heures, les maires et les parlementaires de la Marne ont été invités sur une exploitation agricole, à Longevas, pour discuter de la menace d’interdire les traitements à moins de 200 mètres des habitations et des lieux publics.

Le 20 mai, la ministre de l’Écologie, Ségolène Royale, avait annoncé son intention d’interdire les épandages de produits phytosanitaires à moins de 200 mètres des écoles. Ce qui pose des problèmes dans de nombreux villages viticoles.

Des sénateurs ont, depuis, affiché la volonté d’élargir cette interdiction aux lieux publics et aux habitations. La FDSEA de la Marne et le SGV ont décidé d’informer les maires et les parlementaires sur les conséquences d’une telle mesure.

« L’interprofession a calculé que 7 000 ha de vignes, soit 20 % de l’appellation Champagne, seraient concernés par cette interdiction, déclare François Pierson, viticulteur et administrateur au Syndicat général des vignerons de Champagne (SGV). En agriculture, ce sont 51 000 ha qui seraient touchés. » Il assure qu’« il n’y a pas de problème entre riverains et viticulteurs ou agriculteurs du fait des traitements ».

RASSURANT

Les deux syndicats veulent sensibiliser les élus et leur expliquer la réglementation actuelle en matière d’épandage de produits phytosanitaires.

La veille, jeudi 19 juin, sur Europe 1, le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, s’est voulu rassurant en déclarant « qu’il s’agit d’avoir des mesures pour protéger des lieux publics, en particulier des écoles, des hôpitaux, voire des maisons de retraite. Et ça restera cet objectif-là ».

La FNSEA appelle les agriculteurs à manifester le 24 juin, dans toute la France, contre l’interdiction de traiter à moins de 200 mètres des lieux publics.

Aude Lutun

Ces articles peuvent également vous intéresser

Aude
La grêle a fait des dégâts « considérables » dans les vignes

Publié le 08 juillet 2014

Enfants intoxiqués en Gironde
L'administration moins sûre d'elle

Publié le 24 juin 2014

Gironde 
Le nord-est du Médoc touché par la grêle

Publié le 10 juin 2014

Gard
Bataille entre un viticulteur et son voisin au sujet d’un traitement

Publié le 02 juin 2014

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin