Actualités viticoles

Champagne Les Vignerons indépendants misent sur l’export

Publié le lundi 23 septembre 2013 - 16h26

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Soixante-huit viticulteurs ont participé aux premiers ateliers de l’export, organisé le 19 septembre dans la Marne par la fédération régionale des Vif. Un succès qui confirme l’intérêt croissant des vignerons champenois à sortir de nos frontières.

Michel Loriot, président de la fédération régionale des Vignerons indépendants de Champagne. © A. LUTUN

Michel Loriot, président de la fédération régionale des Vignerons indépendants de Champagne. © A. LUTUN

Le 19 septembre, les Vignerons indépendants de Champagne ont organisé leurs premiers Ateliers de l’export à Rilly-la-Montagne, dans la Marne. Au programme de l’après-midi, deux ateliers d’une heure trente. Le premier portait sur les procédures à l'export et plus particulièrement sur les garanties de paiement. Le second traitait du marketing à l'export (capsules, étiquettes, communication, etc.).

Sur le thème des garanties bancaires, Olivier Schill, responsable du centre d’affaires international au Crédit agricole Nord-Est, a souhaité dédramatiser la difficulté des procédures, notamment le risque de change. « Accepter la devise de votre importateur peut être un moyen de vous démarquer, a-t-il conseillé à son auditoire. D’une manière plus générale, il faut essayer de transformer les contraintes de l’export en opportunités commerciales. Si vous acceptez toute la palette de garanties de paiement existantes, cela peut être un atout commercial. »

Privilégier l'export vers les pays tiers

Pour faciliter les démarches export, la société Isagri a rappelé que ses logiciels Isavigne et Vitigestion Plus permettent de préparer un DAE (document d’accompagnement électronique) de façon automatique. Il faut au préalable paramétrer le module Expédition. La connexion avec Prodouane se fait automatiquement. Le DAE apparaît alors en brouillon. Il reste juste à l’émettre.

« Soixante-huit vignerons ont répondu présent à nos ateliers, se réjouit Michel Loriot, président de la fédération régionale des Vignerons indépendants de Champagne. L’export est le sujet actuel, car tout le monde veut y aller. »

Et pour cause, les ventes en France et dans l’Union européenne accusent des baisses respectives de - 4 % et - 4,9 % de janvier à fin juillet 2013. Sur douze mois à fin juillet, les ventes totales de champagne ont baissé de 3,1 %.

Dans ce contexte, l’export vers les pays tiers (+ 5,1 % de janvier à juillet 2013) est une voie que beaucoup cherchent à emprunter. « Je participe à ces ateliers car l’export est presqu’une question de survie commerciale, commente un viticulteur. La formule est bonne. Nous sommes 35 par atelier, ce qui permet d’échanger et d’apporter ses expériences. Ce n’est pas théorique. C’est ce que nous cherchons dans ces rencontres. »

Aude Lutun

Ces articles peuvent également vous intéresser

Champagne
La générosité se paie cher

Publié le 04 octobre 2013

Enquête antidumping chinoise
L’industrie vinicole somme l’Europe d’agir

Publié le 03 octobre 2013

Champagne 
Repli des ventes au premier semestre

Publié le 19 août 2013

Arrêté nitrates
La Champagne ne désarme pas

Publié le 08 août 2013

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin