Actualités viticoles

Champagne Le calendrier de la révision de l’aire se précise

Publié le mardi 12 mars 2013 - 11h35

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

La révision de l’aire de l’appellation Champagne entre dans une phase plus concrète. Le conseil d’administration du Syndicat général des vignerons va valider les critères généraux fixant l’éligibilité à l’appellation le 25 mars. Ils devront ensuite être entérinés par le comité national de l’Inao début juin.

Champagne : le calendrier de la révision de l’aire se précise. © P. GLEIZES

Champagne : le calendrier de la révision de l’aire se précise. © P. GLEIZES

« Pour l’instant, ces critères ne sont pas publics, précise Pascal Férat, président du Syndicat général des vignerons (SGV). Ils le seront en juin, après le vote du comité national de l’Inao. Ce même comité nommera cinq experts non champenois, probablement en septembre ou octobre. Ces experts débuteront ensuite − théoriquement à partir du mois de novembre − leur travail d’examen de toutes les parcelles déjà classées et de celles des quarante communes nouvellement classées. » Ce travail devrait durer quatre années. « Personne ne saura où et quand ils passeront, souligne Pascal Férat. Ils seront complètement anonymes et personne n’aura leur photo ! Seul le critère qualitatif prévaudra. »

Les enjeux financiers étant très importants − l’hectare de vigne en Champagne se négocie entre 800 000 et 1,5 million d’euros, alors que l’hectare de terre agricole oscille entre 5 000 et 10 000 euros − il y a fort à parier qu’une voiture comprenant cinq personnes à bord ne passera pas toujours inaperçue…

La révision de l’aire comprendra le classement de nouvelles parcelles, mais aussi le déclassement de parcelles jugées non conformes aux nouveaux critères retenus.

Sur ce sujet, Pascal Férat a rappelé son engagement déjà pris en assemblée générale du SGV : « Aucun vigneron ne sera laissé au bord de la route. La révision de l’aire ne doit faire aucune victime. Le SGV s’engage à ce que personne ne perdre de surface. Nous aiderons les vignerons dont les parcelles seront déclassées à retrouver des terres. Un mécanisme de compensation est actuellement à l’étude. »

Le SGV prévoit que la révision de l’aire soit close en 2018-2020.

Aude Lutun

Ces articles peuvent également vous intéresser

Champagne
La BNP inaugure une maison de la viticulture à Épernay

Publié le 04 avril 2013

Pulvérisation
Le CIVC pointe les sources d’imprécisions

Publié le 20 mars 2013

Coût du travail
La Champagne envisage la vendange mécanique

Publié le 11 mars 2013

Champagne
Seize viticulteurs certifiés Terra Vitis

Publié le 18 février 2013

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin