Actualités viticoles

Champagne  La machine à vendanger avance

Publié le mardi 21 janvier 2014 - 16h20

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Lors de la conférence de presse du Syndicat général des vignerons de Champagne (SGV), le 21 janvier, le président Pascal Férat a fait le point sur les réflexions autour de la vendange mécanique. Le sujet prend un coup d’accélérateur…

« La machine à vendanger reste d’actualité et elle pourrait arriver plus vite que prévu », annonçait ce matin du 21 janvier, Pascal Férat, président du SGV, lors de la conférence de presse du Syndicat général des vignerons de Champagne, à Épernay, dans la Marne. Cette volonté affichée s’explique par la déception de la profession après la hausse des charges patronales pour les saisonniers.

« La Champagne est particulièrement pénalisée parce qu’elle rémunère bien ses saisonniers, a-t-il notamment expliqué. Nous n’avons eu aucune écoute de l’État à ce sujet. Ce dossier me fait penser à celui du logement des vendangeurs il y a quinze ans. Parce que quelques viticulteurs ne logeaient pas de manière décente leurs cueilleurs, l’administration nous a imposé les mêmes règles que celles de l’hôtellerie ! Résultat, on voit désormais des caravanes à l’entrée de nos villages ! »

LA MÉCANISATION EN RÉPONSE

L’augmentation des charges patronales va de 460 à 3 200 % selon les postes occupés et le nombre d’heures effectuées par les saisonniers. La mécanisation de la vendange est l’une des réponses du syndicat à la hausse des cotisations.

« Nous sommes contactés par des chercheurs pour mettre au point une machine qualitative, qui cueille la grappe entière, poursuit Pascal Férat. Un chercheur en microchirurgie nous a dit : " On arrive à faire fonctionner des doigts artificiels de manière très précise, ce n’est pas une queue de raisin qui va nous arrêter."»

Le travail de recherche devra être mené par l’interprofession (CIVC), ce qui suppose d’avoir l’adhésion du négoce sur ce sujet. « Le négoce n’est pas moteur sur la machine à vendanger, mais n’y est pas opposé, commente un proche du dossier. Les négociants sont plutôt contents que l’initiative soit prise par les viticulteurs, c’est plus facile à gérer pour eux en terme d’image. »

CAHIER DES CHARGES

Un accord devrait donc être trouvé pour mener à bien la rédaction d’un cahier des charges très précis, dans l’idéal pour 2015. L’objectif des Champenois est de maîtriser la conception d’une machine en amont pour rester aux commandes de ce dossier qui reste sensible. « Les constructeurs de machine à vendanger sont sur le pied de guerre », commente Pascal Férat. Et au-delà des vendanges, c’est l’ensemble des tâches manuelles qui est en voie de mécanisation. Le vignoble voit ainsi le retour des releveuses.

D’autres dossiers ont été abordés lors de cette conférence de presse, dont celui de Chartèves. Les viticulteurs de cette commune de l’Aisne se voient interdire depuis trente ans la plantation de leurs vignes sur un coteau à cause de l’action de riverains et d’associations écologiques. Un arrêté de 1995 avait pourtant autorisé la plantation des vignes. En vain, car l’administration n’avait pas fait appliquer les décisions de justice.

Suite à une action du SGV contre l’État, un accord entre toutes les parties devrait être signé dans les prochains mois. Les premiers ceps pourraient être plantés en 2016. L’accord prévoit que les vignes seront conduites sur une partie du coteau en bio et sur l’autre en viticulture durable, afin de comparer ces deux modes de cultures.

Aude Lutun

Ces articles peuvent également vous intéresser

Loi Évin
L’Anpaa fait condamner Taittinger

Publié le 05 février 2014

Champagne
Un chiffre d'affaires stable malgré la baisse des ventes

Publié le 16 janvier 2014

Unesco
Des vignobles français proposés au patrimoine mondial

Publié le 14 janvier 2014

Effervescents
Le marché mondial des bulles pétille

Publié le 26 décembre 2013

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin