Actualités viticoles

Cépages résistants Feu vert pour des plantations expérimentales

Publié le vendredi 04 mai 2012 - 12h05

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Après de longues discussions avec le ministère de l’Agriculture, le syndicat des Vignerons indépendants de l’Hérault a obtenu l’autorisation de planter, à titre expérimental, des nouvelles variétés résistantes aux maladies et encore non inscrites au catalogue. Les vins issus de ces essais pourront être commercialisés en vin de France, avec un étiquetage spécifique dont les modalités restent à définir.

« C’est une avancée considérable, souligne le syndicat dans sa lettre interne aux adhérents. La possibilité d’expérimenter apportera à la viticulture des moyens supplémentaires pour relever les défis environnementaux et assurer une meilleure protection des consommateurs et des viticulteurs. C’est une source de compétitivité intéressante par la réduction des coûts et le développement de variétés spécifiques adaptées au marché. »

« Contrairement à ce que laissaient entendre certaines administrations, rien dans les textes ne s’oppose à ce que les viticulteurs plantent ces variétés à titre expérimental », précise Vincent Pugibet, du domaine de la Colombette à Béziers, qui était mandaté par le syndicat pour défendre ce dossier.

« Le déblocage de cette affaire va renforcer les liens entre la recherche et les professionnels. Les viticulteurs seront directement impliqués dans les expérimentations. Ils pourront ainsi orienter les recherches pour la création de variétés adaptées à leurs besoins », se félicite-t-il.

Il invite tous les viticulteurs intéressés à venir à la manifestation qu’il organise le 25 mai prochain au domaine de la Colombette pour fêter cet événement et remercier tous ceux qui lui ont apporté son soutien. Une plantation expérimentale aura lieu à cette occasion.

Dans un courrier du 6 mars dernier, le ministère détaille le protocole à respecter pour mettre en place une telle expérimentation. Il demande notamment de transmettre au service régional de FranceAgriMer :
- le programme de plantation avec l’identification des variétés testées, la superficie et les références cadastrales des parcelles,
- la durée prévue pour l’expérimentation,
- le protocole expérimental ainsi que l’engagement de suivi par un organisme technique compétent.

Lors du dépôt de l’intention de plantation auprès des services de la viticulture, le viticulteur devra utiliser le code « EX » prévu pour les vignes expérimentales dans la colonne « nature de la vigne ». Il devra, bien sûr, détenir les droits de plantation correspondant.

M. T.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Languedoc 
La Colombette plante du cabernet Jura

Publié le 29 mai 2012

Jérôme Despey 
« Le maintien de l’aide aux moûts est une priorité »

Publié le 24 mai 2012

Languedoc
« Les vignerons indépendants font leur cinéma » monte en gamme

Publié le 14 mai 2012

Arrachages
3 % du vignoble français supprimé définitivement en trois ans

Publié le 28 mars 2012

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin