Actualités viticoles

Californie Forte hausse de prix des raisins

Publié le jeudi 13 septembre 2012 - 10h27

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Selon Nat DiBuduo, le président d’une importante coopérative californienne, les prix des raisins font un bond de 25 à 30 % cette année. Le principal état producteur des États-Unis manque de vin pour satisfaire la demande des marchés. Il se remet à planter des vignes après avoir arraché.

Californie : forte hausse de prix des raisins. © PHOTONONSTOP

Californie : forte hausse de prix des raisins. © PHOTONONSTOP

Il y a encore quelques mois, acheter une bouteille de vin fin à moins de 20 dollars était relativement facile aux États-Unis. Ce n’est plus le cas. Une sérieuse pénurie de raisin et une augmentation continue de la demande ont entraîné une hausse des prix, en particulier des zinfandel et cabernet.

« Actuellement, je manque de raisins dans toutes les variétés », déclare le président d’Allied Grape Growers, Nat DiBuduo, qui représente 600 producteurs californiens et leurs 12 545 hectares de vignes.

Le prix du raisin a quadruplé en dix ans

En 2011, les membres de cette coopérative ont vendu 265 000 tonnes de raisin pour 95 millions de dollars. Nat DiBuduo estime que cette année ils en vendront 250  000 tonnes pour la somme de 100 millions de dollars, la plus importante jamais enregistrée.

Selon lui, le prix du raisin a quadruplé depuis 2001. De 2010 à 2011, le raisin rouge a augmenté de 12 %, tandis que le blanc a augmenté de 8 %. Et cette année, les prix sont en hausse de 25 à 30 % par rapport à l’an dernier.

« Ce sont des chiffres généraux, précise Nat DiBuduo. Je négocie directement avec chaque vigneron des prix qui dépendent de la qualité du raisin et que je ne révèle pas. Tout ce que je peux dire est qu’ils oscillent entre 320 et 4 500 dollars par tonne. Nous n’avons pas encore vendangé, mais nous savons déjà que ce sera une excellente année. »

Satisfaire la demande

Pour satisfaire la demande, les Californiens, qui produisent 90 % du vin américain, se sont remis en 2010 à planter des vignes après avoir arraché durant les années 2000 parce que l’offre était excédentaire. Ainsi, cette année, le vignoble atteint 219 744 ha, contre 216 506 en 2011. Mais c’est encore 5 % de moins que les 230 670 ha répertoriés en 2001, alors que la consommation s’est beaucoup développée.

Le temps que les nouvelles plantations entrent en production, l’Argentine, la France, l’Italie, l’Espagne et d’autres pays s’approprieront une part du marché. La situation devrait aussi bénéficier à l’Oregon et à Washington, les deux autres états de la Côte pacifique, au nord de la Californie, surtout que les terres agricoles y sont bien moins chères.

A. V.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Gironde
Cinq organisations pour un prix du tonneau à quatre chiffres

Publié le 12 octobre 2012

Cognac
La viticulture demande une hausse des prix de 6,3 %

Publié le 28 septembre 2012

Bourgogne 
Farouche opposition au « galvaudage de la mention clos »

Publié le 18 septembre 2012

Exportations 
Les États-Unis acceptent le millésime sur les vins de France sans IG

Publié le 14 septembre 2012

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin