Actualités viticoles

Cahors Un projet d’association interprofessionnelle avec l’Argentine

Publié le mercredi 13 avril 2011 - 14h45

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Mots-clés :

,

,

L'Union interprofessionnelle des vins de Cahors (UIVC) et les organismes chargés de la promotion du vin argentin devraient signer des accords à Vinexpo.

Déjà lors de l’édition 2009, les stands de Cahors et de l’Argentine avaient adopté un rapprochement au salon de Vinexpo-Bordeaux. © P. ROY

Déjà lors de l’édition 2009, les stands de Cahors et de l’Argentine avaient adopté un rapprochement au salon de Vinexpo-Bordeaux. © P. ROY

Depuis quatre ans, l'AOC Cahors travaille à un rapprochement avec le vignoble argentin de Lujan de Cuyo (Argentine), sur le thème du cépage malbec.

Début mars, Lujan a invité une délégation de la communauté de communes du Grand Cahors pour célébrer « la vendimia » (vendange), voyage à l'occasion duquel, Alain Janicot, coprésident de l'UIVC, a rencontré la Coviar et Wines of Argentina, organismes officiels chargés de la promotion des vins argentins.

« Ceux-ci se sont déclarés favorables à l'élaboration d'un programme d'actions communes pour défendre et promouvoir le malbec dans le reste du monde, indique Jérémy Arnaud, directeur marketing de l'UIVC. Lors du Salon Vinexpo 2011, les pavillons de Cahors et d'Argentine seront à nouveau installés côte à côte et nous devrions en profiter pour signer une convention d'association, initiant une logique d'interprofession internationale consacrée à ce cépage. »

Pour financer leur plan d'actions, les deux institutions partenaires se placent à ce jour dans une logique de cofinancement. Mais la création d'un fonds commun, abondé par des subventions attribuées par les Etats français et argentins, dans le cadre de projets franco-argentins, est à l'étude (dépôt des dossiers en juin prochain).

Outre le développement d'outils de promotion, comme une carte commune des vignobles ou une route internationale du vin, les accords passés entre les deux filières pourraient aussi être commerciaux. Les producteurs argentins semblent en effet intéressés par les acheteurs chinois démarchés par les professionnels cadurciens, tandis que ces derniers ciblent les marchés anglo-saxons où les Argentins sont bien placés.

F. J.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin