Actualités viticoles

Cahors Cinquante et un vignerons très remontés contre leur syndicat

Publié le jeudi 19 mai 2011 - 16h04

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Alors que les vignerons bergeracois ont touché jusqu'à 85 % de ce que leur devait la CVGSO, liquidée en 2008, cinquante et un viticulteurs du bassin de Cahors tentent eux aussi d'être remboursés. Ils ont perdu 700 000 euros.

Comme le détaille le journal « Sud-Ouest » paru le 18 mai 2011, 88 viticulteurs et coopératives du Bergeracois, défendus par l'avocate du Conseil interprofessionnel des vins de la région de Bergerac (CIVRB), viennent de toucher 1,36 M€, soit environ 85 % de ce que leur devait la Compagnie des vins du Sud-Ouest (CVGSO).

En revanche, à Cahors, où était implanté le négociant défaillant, les viticulteurs lésés, semble-t-il victimes d'incompétences, n'ont pas pu engager la procédure à temps. Aujourd'hui, 51 vignerons ne sont pas du tout certains de revoir un jour les 700 000 euros que leur doit la CVGSO.

« A l'époque, nous avons fait confiance au syndicat de l'AOC qui, lors d'une réunion en présence de son avocate, nous avait demandé de lui remettre nos factures et nos contrats avec CVGSO pour engager une procédure, raconte Jean-Jacques Rouffié, secrétaire du collectif des viticulteurs cadurciens lésés par le négociant. Puis nous n'avons plus eu de nouvelles, jusqu'au jour où nous nous sommes rendu compte que nos créances avaient été déposées trop tard auprès du tribunal de commerce et qu'elles ne pouvaient plus être considérées comme prioritaires. Nous avons été très mal conseillés et des informations ne nous ont pas été transmises. Nous avons alors décidé de constituer un collectif, qui compte 51 adhérents à ce jour. Nous avons trouvé un avocat compétent et nous avons assigné le syndicat de l'AOC devant le tribunal de grande instance pour qu'il paie les dettes de CGVSO. »

Le collectif a pour l'instant dépensé près de 14 000 euros de sa poche pour sa défense. Le jugement, contre le syndicat, devrait être rendu à Cahors le 10 juin prochain.

« Les vignerons de Bergerac auraient proposé d'abandonner 20 % des sommes qu'ils ont obtenues, afin que leurs homologues de Cahors puissent eux-aussi bénéficier d'un petit remboursement, signale Jean-Jacques Rouffié. Nous demandons au syndicat de nous payer la différence. »

A Cahors, quelques fournisseurs de la CVGSO ont tout de même sauvé les meubles. Quelques vignerons assurés, la cave coopérative des Côtes d'Olt et un vigneron ayant réussi à récupérer son dossier à temps pour déposer lui-même sa créance ont été remboursés.

F. J.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Cahors
Cinquante et un vignerons au tribunal contre leur syndicat

Publié le 14 juin 2011

Biodiversité
Des plantes mellifères dans les vignes de Montagne-Saint-Emilion

Publié le 12 mai 2011

Cahors
Un projet d’association interprofessionnelle avec l’Argentine

Publié le 13 avril 2011

Un métier s’organise
Création du Syndicat des cavistes professionnels

Publié le 14 mars 2011

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin