Actualités viticoles

Bourgogne Prudence face à la Chine

Publié le mercredi 12 octobre 2011 - 16h21

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Le Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne (BIVB) a fait un point économique, mardi 11 octobre, à Beaune (Côte-d’Or). Le marché français est stable. L’export progresse. Les professionnels restent toutefois prudents face à la demande chinoise.

Pierre-Henry Gagey, le président délégué du BIVB, a souhaité revenir sur la stratégie de l’interprofession face au marché émergent chinois : « En Chine, la Bourgogne ne souhaite pas suivre le chemin des Bordelais. Nous ne voulons pas aller trop vite. Nous préférons avancer étape par étape. Les Chinois sont prêts à payer pour les vins de Bourgogne, mais il faut se méfier de tout emballement qui pourrait déséquilibrer ultérieurement nos marchés. »

Et d’expliquer : « La Chine est un très grand marché. Si la demande augmente cela peut se traduire, très vite, par de très gros volumes. Le risque est alors de voir les prix monter trop haut et trop brusquement. Dans ce cas de figure, nos clients habituels pourraient ne pas suivre… Le pire serait alors de voir la demande chinoise s’orienter vers d’autres produits ce qui est toujours possible parce que les habitudes de consommation ne sont pas vraiment installées. »

Pour le président délégué du BIVB : « Il faut espérer un succès progressif en Chine plutôt qu’un emballement brutal ». Et d’avertir : « Qui monte trop vite peut redescendre aussi rapidement… »

Afin de prendre ses marques sur ce marché, le BIVB a décidé d’envoyer un permanent en Chine. « Nous allons baser un VIE à Shanghai. Il nous aidera à mieux appréhender ce grand marché, à former localement aux vins de Bourgogne et à lutter contre la contrefaçon. »

Quant aux chiffres de l’économie bourguignonne, ils sont bons. Sur le marché du vrac, malgré un faible volume en 2010, les transactions sont en hausse de 4 %, ce qui entraîne logiquement une chute du stock (-9 %).

À la consommation, le marché français reste stable, avec une belle progression en grande distribution. À l’export, les volumes vendus sont stables, mais les prix progressent, à tel point que le chiffre d’affaires enregistre une hausse de 17 % sur les sept premiers mois de l’année.

 

G. B.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Bourgogne
Alerte à la flavescence dorée en Saône-et-Loire

Publié le 07 novembre 2011

Bordeaux
Les vins médaillés font leur festival en Chine

Publié le 03 novembre 2011

Bilan 2010-2011
Les VSIG avec mention de cépages se lèvent à l’ouest

Publié le 24 octobre 2011

Matériels viti-vinicoles
Reprise prudente des ventes

Publié le 19 octobre 2011

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin