Actualités viticoles

Bourgogne Les vendanges commencent avec trois semaines d’avance

Publié le vendredi 28 août 2015 - 15h38

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Quelques parcelles ont déjà été vendangées à la toute fin du mois d’août dans certains vignobles de Bourgogne. Les prélèvements permettent d’espérer une récolte d’excellente qualité, même si les baies n’ont pas atteint leur taille optimale.

Les vendanges ont commencé cette semaine en Bourgogne. ©P.ROY

Les vendanges ont commencé cette semaine en Bourgogne. ©P.ROY

Avec presque trois semaines d’avance par rapport à l’an dernier, les vendanges ont démarré en Bourgogne cette semaine, plus précisément dans le sud du Mâconnais, sur les cépages pinot noir et gamay, ainsi que dans les parcelles de raisins blancs destinés au crémant.

Certains domaines situés plus au nord, en Côte de Beaune et Côte Chalonnaise, ont fait de même, privilégiant un taux d’acidité supérieur. « Mais le gros des troupes va démarrer ce week-end et la semaine prochaine », ajoute Christine Monamy, du pôle technique du BIVB. En terme de précocité, l’année 2015 se situe au même niveau que 2007 et 2011.

LES CONDITIONS FAVORABLES À LA MATURATION

Les prélèvements effectués récemment indiquent des taux d’acidité et de sucre comparables au millésime 2011, voire parfois supérieurs. Le profil polyphénolique – les compositions en polyphénols et anthocyanes – est quant à lui similaire à celui de 1999. « Cela devrait donc être pas mal ! », commente l’experte.

Comme dans les autres régions, la Bourgogne viticole a connu – et connaît encore – des conditions météorologiques très favorables à une bonne maturation des raisins, qui sont par ailleurs restés « très sains ». Seule la sécheresse de juin et juillet a entraîné des « craintes », mais celles-ci ont été levées « grâce aux quelques pluies salvatrices d’août, qui ont débloqué la situation », indique Christine Monamy.

DES BAIES DE PETITE TAILLE

La chaleur et la sécheresse enregistrées en juin et en juillet ont tout de même eu pour conséquence de bloquer le grossissement des baies, qui sont donc restées « de petite taille ». Malgré la pluie du début de la semaine qui a permis de les « gonfler », le rendement de la récolte 2015 en Bourgogne devrait donc être inférieur à celui de 2014, année qualifiée de normale.

Les bonnes conditions climatiques actuelles et celles annoncées pour les prochains jours permettent d’envisager des vendanges sereines. « Toutes les conditions sont réunies pour faire un beau, voire un très beau millésime », estime la spécialiste.

Juliette Cassagnes
Vitisphere - La Vigne

Ces articles peuvent également vous intéresser

Bourgogne
L’export retrouve des couleurs en 2015

Publié le 18 septembre 2015

Beaujolais
Top départ des vendanges le 24 août

Publié le 19 août 2015

Gard 
Début des vendanges à Vergèze

Publié le 12 août 2015

Bourgogne
Au sommet de la hiérarchie mondiale

Publié le 11 août 2015

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin