Actualités viticoles

Bourgogne Le Château de Pommard repris par un entrepreneur américain

Publié le lundi 15 septembre 2014 - 16h52

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Mots-clés :

,

La propriété située à Pommard, en Côte-d’Or, dans le giron de la famille Giraud depuis dix ans, passe aux mains de Michael Baum, un entrepreneur de la Silicon Valley, en Californie (États-Unis).

Le Château de Pommard, domaine qui s’étend sur 20 ha, devient la propriété d’un entrepreneur américain. © Château de Pommard/Mizard

Le Château de Pommard, domaine qui s’étend sur 20 ha, devient la propriété d’un entrepreneur américain. © Château de Pommard/Mizard

C’est une « nouvelle page » qui se tourne pour le château de Pommard, en Côte-d’Or, après les dix années de restructuration engagée par Maurice Giraud. Ce dernier, en relevant la qualité des vins et en proposant des prestations œnotouristiques ambitieuses, a réveillé ce château autrefois délaissé.

Ce domaine possède 20 hectares d’un seul tenant, ce qui est rare sinon unique en Bourgogne. Les années normales, il sort de ses cuves 80.000 bouteilles de « grand vin » et 20.000 cols de « Clos du Château » – deux pommards – en plus des 60.000 bouteilles issues de l’achat de raisin de grandes appellations bourguignonnes (puligny-montrachet, volnay, meursault, beaune, etc.).

TRANSITION EN DOUCEUR

C’est donc un ensemble solide que Maurice Giraud cède à l’Américain Michael Baum, homme d’affaires amoureux des vins français installé dans la Silicon Valley, en Californie. Pdg et fondateur de  founder.org, qui permet à de jeunes entrepreneurs de réaliser des projets d’envergure, Michael Baum a souhaité une transition en douceur pour le domaine.

Ainsi, le personnel reste inchangé, toujours sous la responsabilité de Cécile Lepers-Jobard, directrice générale, et du maître de chai Emmanuel Sala. Maurice Giraud assurera pendant un an le passage de témoin en tant que conseiller. Il est convaincu que Michael Baum « aura à cœur de poursuivre le développement du château dans la droite ligne de ce qui a été entrepris durant ces dix dernières années ».

Cette cession intervient deux ans après celle du château de Gevrey-Chambertin acquise en septembre 2012 par un investisseur chinois. C’est une nouvelle preuve de l’attrait qu’exerce la Bourgogne à travers le monde.

Emilie-Anne Jodier

Ces articles peuvent également vous intéresser

Bourgogne 
La grêle frappe encore et encore !

Publié le 30 juin 2014

Val de Loire 
Ackerman reprend les Celliers du Prieuré

Publié le 26 mai 2014

Droit de la concurrence
Castel condamné à 4 millions d’euros d’amende

Publié le 26 décembre 2013

Beaujolais
Le négoce Louis Tête racheté par Signé vignerons

Publié le 16 janvier 2013

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin