Actualités viticoles

Bourgogne  La grêle frappe encore et encore !

Publié le lundi 30 juin 2014 - 19h06

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Les vignobles de Bourgogne, du Nord Beaujolais à la Côte de Nuits, en passant par le Mâconnais et le Chalonnais, ont été durement touchés par un épisode orageux samedi 28 juin. Certains secteurs et viticulteurs sont victimes de ces intempéries pour la troisième année consécutive, voire pour la sixième fois lors des sept dernières campagnes !

L’interprofession déplore 70 % de pertes à Pommard (Côte-d’Or), où un violent orage accompagné de rafales de vent et de grêle s’est abattu samedi 28 juin. © AFP PHOTO/R. LAFABREGUE

L’interprofession déplore 70 % de pertes à Pommard (Côte-d’Or), où un violent orage accompagné de rafales de vent et de grêle s’est abattu samedi 28 juin. © AFP PHOTO/R. LAFABREGUE

La Saône-et-Loire et la Côte-d’Or étaient classées en alerte orange, samedi 28 juin, par Météo France, qui prévoyait des orages violents, avec des rafales de vents et de grêles. Des cellules orageuses se sont formées samedi en fin d’après-midi.

Venant du sud-ouest, « elles se sont déplacées rapidement, avec des rafales de vent entre 80 et 100 km/h, accompagnées de pluie et de grêle », raconte Christine Monamy, du BIVB. Des dégâts sont à déplorer sur un « large » secteur, allant du Beaujolais à la Côte de Nuits.

Le secteur du Nord Mâconnais, particulièrement à Plottes (Saône-et-Loire), a subi de terribles dégâts, « jusqu’à 100 % de pertes de récolte avec des baguettes marquées par les grêlons », déplore Marc Sangoy, le président de la cave de Lugny. « La récolte est compromise » pour « de grandes surfaces » allant de Saint-Gengoux-de-Scissé à Tournus et Mancey.

Plus au nord, dans le Chalonnais, Laives, Bray, Saint-Boil et Étiveau ont été également fortement touchées (jusqu’à 80 % de pertes). Les cellules orageuses s’étant « disséminées » sur des secteurs d’appellations régionales, rouge, blanc, aligoté et crémant de Bourgogne. Les communales étant épargnées.

« SAMEDI NOIR »

Mais c’est sur la Côte de Beaune, une nouvelle fois, que les plus importants dégâts sont à déplorer en ce « samedi noir ».

Les pertes vont crescendo. De 20 % environ à Saint-Aubin (Côte-d’Or) ou Puligny-Montrachet, à 50 % pour Meursault et Monthélie pour finalement grimper à 70 % de pertes à Volnay et Pommard et même jusqu’à 80 % de pertes de récolte autour de Beaune.

Des dégâts sont recensés à Ladoix et Aloxe-Corton (20 %). L’orage a également frappé la Côte de Nuits dans les Grands Crus de Vosne-Romanée, Echezaux ou encore au Clos de Vougeot (30 %). Plus au nord, les vignes de Chambertin semblent ne pas avoir subi trop d’avaries. Ni l’Yonne d’ailleurs ou les Côtes du Châtillonais.

Cédric Michelin

Ces articles peuvent également vous intéresser

Ardèche 
Les orages du 20 juillet ont abîmé 250 ha de vignes

Publié le 23 juillet 2014

Tour des vignobles 
État favorable mais la grêle inquiète

Publié le 17 juillet 2014

Grêle dans l’Aude
Le déficit de récolte fait craindre des tensions sur les marchés

Publié le 11 juillet 2014

Grêle dans l’Aude et l’Hérault 
Le Foll mobilise les services de l’État

Publié le 09 juillet 2014

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin